Tout sur Nokia

L'équipementier télécoms finlandais Nokia a annoncé mardi la signature d'un contrat pluriannuel avec Airtel, l'un des plus grands opérateurs de téléphonie mobile indien, jetant les bases du développement de la 5G dans le pays.

HPE se lance sur le marché de la 5G. L'entreprise sort sa propre '5G core network software stack'. L'objectif est d'offrir aux fournisseurs télécoms une alternative aux grands acteurs de réseaux comme Huawei, Nokia et Ericsson.

Point de film James Bond sans gadgets. Dans No Time To Die (Mourir peut attendre), le nouveau 007 qui vient d'être postposé à novembre à cause du coronavirus, l'actrice Lashana Lynch est équipée du premier smartphone 5G de Nokia. L'appareil ne sera officiellement dévoilé que le 19 mars, mais il peut être aperçu brièvement dans une bande-annonce vidéo.

Nokia va entamer une collaboration avec le fondeur de puces Marvell. En même temps, l'entreprise renforce sa coopération avec Intel dans le but de développer de l'équipement 5G et 'cloud'.

Le directeur de Nokia, Rajeev Suri, va quitter le fabricant finnois d'équipement réseautique. Voilà ce que l'entreprise a annoncé ce lundi. C'est Pekka Lundmark qui lui succédera.

Nokia envisage de supprimer cette année quelque 180 postes de travail dans son pays, la Finlande. En même temps, le fabricant d'équipement télécom souhaite investir davantage dans la technologie 5G.

Brussels Airport Company développe actuellement un réseau 5G en collaboration avec le Finlandais Nokia et l'opérateur belge Citymesh. D'ici fin mars, l'aéroport sera l'un des premiers en Europe à disposer de son propre réseau adapté aux derniers standards de la téléphonie mobile ultrarapide, a-t-il fait savoir lundi.

L'entreprise controversée chinoise Huawei a décroché une importante commande en Allemagne. Elle est en effet autorisée à fournir une partie de l'équipement pour le réseau 5G de Telefónica Deutschland. La finnoise Nokia en prendra l'autre partie à sa charge. Voilà ce qu'annonce Telefónica, qui exploite sous la marque O2 le deuxième réseau sans fil allemand.

Lors d'un débat européen sur la sécurité des réseaux 5G, l'entreprise Huawei a répété une fois encore qu'elle n'espionnait pas pour le compte des autorités chinoises. Et de faire finement observer que ce sont les Etats-Unis qui, dans le passé, ont été pris en flagrant délit de pratiques d'espionnage à grande échelle.