Tout sur Nintendo

Le groupe technologique japonais Nintendo a revu nettement à la hausse ses prévisions de chiffre d'affaires et de bénéfice pour son exercice en cours. Cette révision est due aux excellents chiffres de vente de la console de jeu Switch lancée en mars.

4 star star star star star

L'année dernière, la NES Classic Mini connut un succès incroyable: la mini-console se vendit littéralement comme des petits pains, ce qui fait que de très nombreux consommateurs intéressés ne purent en acquérir un exemplaire, surtout aussi du fait qu'après le passage à l'an neuf, Nintendo arrêta la chaîne de production. Quoi qu'il en soit, il n'y aura pas cette année le même problème avec la console qui succèdera à la NES Classic Mini, à savoir la Classic Mini Super NES, promet Nintendo.

Nintendo sortira cette année encore une nouvelle console de jeu, la SNES Classic Edition, qui sera en fait une réédition de l'une des consoles les plus populaires de Nintendo des années nonante.

Après la sinistre nouvelle, selon laquelle Nintendo allait arrêter la console rétro aux Etats-Unis, il est à présent manifeste que l'appareil va aussi disparaître des rayons tant en Europe qu'ailleurs dans le monde. Du moins sauf si Nintendo changeait son fusil d'épaule.

L'exercice fiscal prochain, Nintendo souhaite produire deux fois plus d'exemplaires de son tout nouvel ordinateur de jeu Switch que ce qui était prévu au départ. La demande pour la console de jeu est en effet supérieure à l'attente.

Nintendo va introduire bientôt au niveau mondial la console de jeu Switch annoncée précédemment déjà. Nintendo parle d'une 'sorte de système de jeu tout nouveau offrant différentes manières de jouer'.

Au beau milieu de la violence visuelle de Battlefield 1 et Mafia III, Nintendo lance sur le marché l'une des consoles de jeux vidéo les plus attirantes de l'année, à savoir une sorte de version de poche de sa classique Nintendo Entertainment System (1983-1994), sur laquelle on retrouve trente jeux classiques allant de Super Mario Bros. à Tecmo Bowl.

L'action du producteur japonais de jeux vidéo Nintendo, qui s'était déjà envolée cet été suite au succès de Pokemon Go, a crû hier jeudi encore de 12 pour cent à la Bourse. C'est l'arrivée de Super Mario dans le magasin d'applications d'Apple qui a provoqué cette nouvelle hausse.