Tout sur Nathalie Smuha

La Commission européenne introduit aujourd'hui sept exigences éthiques, destinées à engendrer une intelligence artificielle fiable. "Si des entreprises européennes parviennent à rendre l'AI fiable, cela sera non seulement très apprécié par les citoyens de l'UE, mais l'AI pourra aussi être utilisée comme atout compétitif sur le marché global", fait observer Nathalie Smuha, coordinatrice du groupe d'experts, qui a élaboré ces recommandations.

La Commission européenne présente aujourd'hui à Bruxelles sept directives éthiques, auxquelles devront satisfaire les systèmes AI fiables. Il y aura au préalable une période d'essai, au cours de laquelle les entreprises, instituts de recherche et services publics intéressés pourront tester ces directives et, ensuite, donner leur feedback. Une évaluation est prévue pour l'année prochaine.