Tout sur Moscou

Des milliers de personnes ont manifesté à Moscou contre le blocage de l'appli de messagerie Telegram. 'Le régime de Poutine a déclaré la guerre à l'internet et à la société libre. Nous nous devons donc de soutenir Telegram', a déclaré l'un des manifestants.

Twitter ne veut dorénavant plus de publicité de l'entreprise de cyber-sécurité Kaspersky Lab sur sa plate-forme. Pour expliquer cette décision, Twitter fait entre autres référence aux dires des autorités américaines, selon lesquels Kaspersky entretiendrait des liens avec les services de renseignements et gouvernementaux russes.

Après Telegram, voici que la Russie menace maintenant de bloquer également Facebook dans tout le pays. Les autorités veulent que le réseau social stocke les données des utilisateurs russes en Russie.

Anton Nossik, que certains considéraient comme "le père de l'internet russe", est mort des suites d'une crise cardiaque à l'âge de 51 ans. Le militant israélo-russe qui se montrait critique à l'égard de Vladimir Poutine avait créé l'un des premiers sites d'actualités de Russie.

Lors des campagnes électorales en France et aux Etats-Unis, des documents volés firent soudainement leur apparition sur internet en vue de tenter d'influencer les résultats des votes des électeurs. En Allemagne, on craint à présent aussi un scénario identique lors des prochaines élections. Qui donc se cache derrière ces vols et quelle est la méthode utilisée? Et cela pourrait-il se passer également en Belgique?

Uber va de nouveau se faire concurrencer. L'entreprise israélienne Gett est soutenue par Volkswagen et a fait l'objet de 700 millions de dollars d'investissement en vue de financer sa croissance.

Le centre de cyber-sécurité lituanien déclare que les attaques russes sur l'infrastructure IT locale sont particulièrement fréquentes ces deux dernières années. Elles ont pour but de collecter des fichiers et des mots de passe.

Un collaborateur du service secret américain NSA a été arrêté pour avoir volé des informations confidentielles. Il travaillait en réalité pour la même entreprise qu'Edward Snowden.

Les Moscovites, qui peuvent déjà se connecter au wifi dans le métro et dans nombre de cafés, pourront désormais surfer sur Internet dans les cimetières les plus visités de la capitale.