Tout sur Microsoft

Le code source de la console de jeu Xbox originale datant de 2001 a été dévoilé sur internet, conjointement avec le code d'une version de Windows NT 3.5, un système d'exploitation remontant à 1994. Même s'il s'agit là d'un code assez ancien, Microsoft mène l'enquête sur cette fuite, selon le site technologique The Verge.

Dans la mise à jour de mai pour Windows 10, le système d'exploitation supportera la nouvelle version de Windows Subsystem for Linux, WSL2. L'objectif est de supporter encore plus d'éléments de l'environnement Linux sur Windows.

Lors de sa conférence des développeurs, Microsoft a exhibé une avant-première de Fluid, une structure open source permettant de créer des éléments, tels des tableaux ou des listes indépendamment des applis d'Office, partagés et actualisés en temps réel.

Alors que le nombre de plaintes à l'encontre des opérateurs diminue, celui concernant le harcèlement téléphonique ne fait que croître. Le service de médiation des télécommunications a identifié plusieurs pratiques d'escroquerie récurrentes.

Le Microsoft Innovation Center Brussels change de nom. En tant que 'My Innovation Center Brussels, supported by Microsoft', le partenariat public-privé continuera de supporter les entreprises et organisations bruxelloises dans leur numérisation et leur utilisation de la technologie.

Microsoft va incorporer à Microsoft 365 une fonction destinée à s'opposer aux soi-disant 'reply-all storms'. Dans ce cas, ce sont des centaines, voire des milliers de gens qui répondent au même mail, parce qu'il a été envoyé avec en cc l'ensemble du personnel.

Microsoft a présenté les Surface Go 2 et Surface Book 3. Le premier appareil peut, grâce à son clavier amovible, servir d'ordinateur portable et de tablette, alors que le Book 3 est le notebook le plus puissant à ce jour de Microsoft.

Bing, le moteur de recherche de Microsoft, a supprimé une fonction affichant pour certains mots-clés des articles populaires de grands sites web. Cette fonction 'trending' donnait en effet des résultats particulièrement incongrus, comme il ressort d'une étude d'Ars Technica.

Google va réduire la vitesse avec laquelle elle engage de nouveaux collaborateurs, selon le CEO Sundar Pichai. C'est là l'une des façons imaginées par le géant technologique pour faire face à la crise actuelle. Le marché publicitaire d'où Google tire la plus grande partie de ses rentrées, s'est en effet effondré.