Tout sur mic

Le Microsoft Innovatie Centrum Vlaanderen (MIC Vlaanderen) recevra non seulement le soutien du gouvernement flamand et de Microsoft, mais aussi l'aide de la KU Leuven, de l'école supérieure KATHO et du Groupe Niko.

Proposé par Microsoft et l'Union des Classes moyennes, le programme Stage-IT va permettre à un cinquantaine d'étudiants en informatique de bénéficier d'un stage en entreprise.

Après la Wallonie et Bruxelles, voici que la Flandre va aussi avoir son Microsoft Innovation Center (MIC). Un bureau opérationnel sera ouvert tant à Genk qu'à Courtrai. En trois ans, le MIC Vlaanderen devrait créer quelque 300 emplois répartis dans 30 entreprises. Un Microsoft Innovation Center est une espèce d'incubateur technologique, où des entreprises ICT, startups, autorités et instituts universitaires locaux sont mis en contact mutuel. Des 'boostcamps' y sont organisés pour les entrepreneurs débutants, mais aussi des formations, et l'on y élabore des call for projects pour des projets innovants. L'on y transmet aussi la connaissance au moyen de conférences, de séminaires et d'ateliers.

Créé en 2008 à Mons, le premier Microsoft Innovation Center belge (un autre est entre-temps né à Bruxelles et deux autres se préparent en Flandre) devrait selon toute vraisemblance poursuivre sa route pour trois nouvelles années.

Quatre porteurs de projets ont décroché des Awards. Deux d'entre eux, issus de milieux universitaires, développent des solutions de décisionnel analytique et prédictif. Les deux autres veulent innover en matière de codes-barres 2D et d'e-commerce.

Au-delà de ses 3ème Awards, le MIC prépare une 4ème édition en collaboration avec l'UCL et annonce de nouveaux appels à projets, notamment en matière de robotique.

"Digital Innovation Valley Dragons". Tel est le nom de baptême du programme d'accompagnement à la croissance pour start-up IT wallonnes "à fort potentiel" dont les parrains sont le MIC et Euro Green IT, à Mons (d'où le nom de "dragons"). Le budget, lui, vient de la Région.

Après la Wallonie (Mons) et Bruxelles (Etterbeek), voici qu'un MIC, une collaboration 'public-privé' en matière d'innovation et de technologie, va aussi s'installer en Flandre. Dans ce but, un accord de principe a été signé hier par le ministre-président flamand Kris Peeters et des responsables de Microsoft. Le nouveau centre d'innovation sera divisé entre Courtrai et Genk et se focalisera sur la technologie pour des applications de soins de santé et d'e-health. Le fait d'avoir choisi à la fois Courtrai et Genk est surtout dû à la présence dans ces deux endroits de petites entreprises et d'instituts de recherche ad hoc.

Aux deux-tiers du mandat de 3 ans que s'étaient donné les partenaires associés au Microsoft Innovation Center de Mons, les chiffres sont estimés satisfaisants.