Tout sur Maximilian Schrems

Meta Platforms, la société-mère de Facebook, envisage de délaisser l'Europe, si le groupe n'est plus autorisé à échanger les données des utilisateurs européens avec les Etats-Unis. Ce message, la firme de médias sociaux le répète dans un document qu'elle a envoyé au contrôleur boursier américain SEC.

Le procès européen contre Facebook, intenté par l'activiste autrichien militant pour la protection de la vie privée, Max Schrems, commencera le 9 juillet. Cette affaire est décisive pour les entreprises qui transfèrent des données personnelles de l'Europe vers les États-Unis.