Tout sur Matthias Dobbelaere-Welvaert

A l'heure où le secteur de la santé est confronté à un immense défi, la Chine mise massivement sur la technologie pour éradiquer la pandémie. Mais sommes-nous prêts à aller aussi loin ?

Une étude du groupe de recherche Computer Security and Industrial Cryptography (COSIC) de la KU Leuven discrédite complètement la décision du gouvernement Michel d'ajouter les empreintes digitales sur la carte d'identité électronique (eID). Cette mesure, qui entrera en vigueur en avril, est, selon la conclusion sans appel de l'étude, équivoque, superflue, disproportionnée, voire particulièrement risquée.