Tout sur mainframe

IBM a présenté son nouveau mainframe, le zEnterprise BC12. Ce monstre de la taille d'un frigidaire est spécialement conçu pour pouvoir introduire des nouveautés dans les domaines de la 'business analytics', du nuage et du 'mobile computing'.

Le service public 'Personnes handicapées' souffre lui-même d'un énorme handicap. Le service tourne en effet encore sur un mainframe âgé de 28 ans et représentant un coût de maintenance annuel d'1 million d'euros. Le mainframe ClearPath Dorado d'Unisys date de 1984 et contient plus de 600.000 dossiers relatifs aux handicapés. Le journal De Tijd y a consacré un article, parce que la moitié de ces dossiers doit être transmise aux communautés, ce qui ne sera pas une sinécure avec un tel dinosaure. Le mainframe est lourd, coûteux et plus du tout adapté aux environnements ICT modernes. Rien que sa maintenance annuelle revient à 1 million d'euros, et son leasing coûte 1,6 million d'euros par an. Le transfert des dossiers semble quasiment impossible et générerait une grande instabilité du système IT.

Le mainframe zEnterprise d'IBM supportera dorénavant aussi Windows, plus précisément sur les 'blades' (lames) System-x IBM.

Les entreprises de services IT Sogeti et RealDolmen vont à l'avenir proposer sur le marché une gamme de mainframes commune (en l'occurrence l'IBM System Z). Voilà ce qu'ont annoncé les deux entreprises lors de la Sogeti Belux 2011 Conference.

Les nouveaux systèmes zEnterprise offrent à IBM l'opportunité de ne plus se cantonner dans la défensive, mais de lancer une offensive dans le segment des mainframes, selon le cabinet d'analystes Gartner.