Tout sur logica

Après Capgemini, voici à présent que CGI veut également diminuer ses coûts salariaux. Selon le journal néerlandais Financieele Dagblad, l'automatiseur entend 'assouplir' les salaires de ses 3.500 collaborateurs.

Après le rachat officiel du fournisseur de services IT Logica par l'entreprise canadienne CGI, un repositionnement du nouveau groupe pourrait être envisagé.

A présent qu'avec la vente de Logica, c'est de nouveau une entreprise ICT (majoritairement) britannique qui passe entre des mains étrangères, des questions se posent de manière criante à propos de l'industrie technologique britannique. Et de qui sera la suivante.

1,7 milliard de livres, soit 2,1 milliards d'euros environ, telle est la somme que le fournisseur canadien de services IT CGI Group accepte de verser pour acquérir Logica. Le conseil d'administration de Logica conseille aux actionnaires d'accepter cette offre 'correcte et raisonnable'. Le montant de rachat - 105 pence par action - constitue un bonus de quelque 60 pour cent par rapport au cours de clôture d'hier. Chez nous, CGI n'est guère connue, mais il n'empêche que cette société enregistre au niveau mondial un chiffre d'affaires de 4,3 milliards de dollars et qu'elle a réalisé en 2001 un bénéfice net de 435,1 millions de dollars. Elle occupe 31.000 personnes, surtout en Amérique du Nord (Canada et Etats-Unis). 2.500 d'entre elles sont actives en Europe.

Logica entend attirer 700 informaticiens au Benelux par le truchement d'une grande campagne de recrutement et ce, en vue de répondre à la demande toujours plus forte des clients. L'an dernier, Logica avait encore supprimé mille postes d'emploi. Fin mai, l'entreprise comptait 5.000 collaborateurs, auxquels il conviendrait d'ajouter encore quelques centaines de personnes à temps plein. "La machine à recruter est fortement sous pression", ajoute le président de son conseil d'administration.

Dirk Momont, managing director chez Logica, rejoint IPGlobalnet, spécialisée dans les solutions de centre de contacts. Il y sera deputy CEO et rapportera au CEO Hubert Laterre.