Tout sur LinkedIn

Microsoft va poursuivre l'intégration de LinkedIn dans sa suite bureautique. L'année dernière déjà, quelques fonctions de LinkedIn avaient été incorporées à Word, mais à présent, Outlook recevra aussi des informations supplémentaires sur les contacts LinkedIn, lorsque l'utilisateur conclura des rendez-vous ou enverra des documents.

L'entreprise technologique gantoise Teamleader va investir 1 million d'euros dans un fonds en vue d'accélérer la croissance de sa plate-forme d'applis Marketplace. Avec cet argent, elle entend inciter les développeurs à y intégrer leurs logiciels.

Cela fait déjà un petit temps que je n'ai plus reçu un mail d'un prince nigérian ou de la loterie mondiale m'assurant que j'avais gagné un joli pactole. Mais le spam n'est pas éradiqué pour autant, puisqu'il est aujourd'hui plus que largement expédié par LinkedIn.

La Chine nie avoir tenté de dérober des renseignements en Allemagne par le biais de réseaux sociaux, tels LinkedIn. Le ministère des affaires étrangères à Pékin a qualifié de non-fondée l'accusation dans ce sens portée par le service de sécurité national allemand BfV.

Facebook risque d'être bloqué en Russie. Selon le contrôleur local Roskomnadzor, l'entreprise à l'initiative du réseau social ne respecterait pas les règles russes en matière de stockage des données.

La Russie a bloqué l'application de clavardage (chat) chinoise WeChat, parce qu'elle n'est pas encore enregistrée auprès du régulateur local.

Le réseau social professionnel LinkedIn a passé le cap du demi-milliard de membres et ce, même si le nombre de personnes utilisant effectivement ce service est nettement moindre.

Bruxelles autorise Microsoft à reprendre LinkedIn. Voilà ce qu'a annoncé la commissaire de l'UE, Margrethe Vestager (en charge de la Concurrence) hier mardi. La condition en est la subsistance de la concurrence entre les réseaux sociaux en ligne pour professionnels.

Microsoft est prête à ouvrir à la concurrence un module d'extension pour Outlook. Voilà l'offre que l'entreprise a faite à l'Union européenne, afin de recevoir l'approbation de celle-ci pour son rachat de LinkedIn, selon The Wall Street Journal.