Tout sur Lee Jae-Yong

Les avocats de l'héritier de l'empire Samsung condamné à cinq ans de prison pour corruption dans le vaste scandale qui a emporté l'ancienne présidente sud-coréenne Park Geun-Hye ont fait appel du jugement lundi.

Le patron de Samsung, Jay Y. Lee, sera emprisonné cinq années durant pour corruption, détournement et faux témoignage. Lee est considéré comme l'héritier du trône directorial au sein du groupe sud-coréen Samsung fondé par son grand-père, il y a quelque 80 ans.

Des procureurs sud-coréens ont réclamé douze années d'emprisonnement à l'encontre du vice-président de Samsung pour son rôle dans le scandale de corruption qui a mené à la destitution de l'ex-présidente Park Geun-Hye.

Un procureur spécialement désigné en Corée du Sud a ordonné un mandat d'arrêt à l'encontre de Jae-Yong Lee, le numéro deux de Samsung. Il est suspecté de soudoiement, de détournement et d'implication dans un vaste scandale de corruption qui fait vaciller la position de la présidente du pays, Park Geun-Hye.

Le vice-président de Samsung est considéré comme un suspect dans le scandale qui touche la présidente sud-coréenne Park Geun-hye. L'homme a été cité à comparaître en Justice. Il aurait notamment fait parvenir des dons à la confidente de la présidente.