Tout sur Larry Ellison

A l'occasion de sa conférence Openworld 2017, Oracle avait annoncé que sa base de données serait totalement autonome au niveau de sa gestion, de sa réparation et de son optimisation. Cette année, l'entreprise a délivré pratiquement le même message. Y compris de prendre Amazon pour cible.

Les algorithmes qui apprennent par eux-mêmes sont souvent cités en exemple pour reconnaître les images de maladies ou conduire les voitures autonomes. Reste que l'apprentissage machine s'impose aussi toujours plus dans le monde de la sécurité afin de lutter plus efficacement contre la cybercriminalité.

Splunk, spécialisée dans l'analyse de (big) data, rachète une entreprise avec laquelle elle fut en litige, il y a quelques années encore.

Amazon réagit finement aux affirmations du directeur d'Oracle, Larry Ellison, selon lesquelles AWS ne serait pas de taille à soutenir la comparaison avec ce que propose Oracle. Des assertions qui ne tiennent pas la route, selon Amazon.

A la veille d'Oracle OpenWorld, Larry Ellison, CTO de l'entreprise, a présenté l'Oracle Autonomous Database. Il s'agit là d'une base de données qui tourne sans intervention humaine, qui est capable de se mettre à niveau et d'effectuer des correctifs (patches). Ellison promet aussi des prix inférieurs à ceux de la concurrente Amazon Redshift.

Oracle va lancer une nouvelle formule de nuage hybride. Voilà ce qu'a annoncé Larry Ellison à Oracle OpenWorld. L'entreprise introduira aussi de nouveaux centres de données et une plate-forme pour les 'chatbots'.

"IBM et SAP étaient jusqu'il y a peu nos principaux concurrents, mais nous ne les rencontrons quasiment plus sur le marché cloud", a expliqué Larry Ellison, fondateur et actuel CTO d'Oracle à la veille d'Oracle Open World à San Francisco. "Ils ne sont nulle part en matière de nuage."

Le CEO d'Oracle, Larry Ellison, s'est épanché à la télévision américaine sur Apple avec et sans Steve Jobs: "Steve Jobs était un formidable inventeur, en quelque sorte l'Edison et le Picasso de notre époque. Sans lui, Apple est vouée à l'échec."

Wallstreet prend au sérieux les rumeurs, selon lesquelles Oracle souhaiterait éventuellement racheter EMC. Le cours de l'action EMC a en tout cas grimpé de 4 pour cent. Oracle désirerait disposer de plus de technologies de stockage. Précédemment, Oracle se serait aussi intéressée à NetApp. L'une des raisons de cet intérêt, c'est que 60 pour cent des activités de NetApp découle de l'utilisation de bases de données et de data d'Oracle. Larry Ellison, le patron d'Oracle, entend posséder une technologie de stockage plus puissante, à côté des technologies serveurs & stockage de l'entreprise Sun Microsystems rachetée.

Cette phrase écrite par Larry Ellison, CEO d'Oracle, dans un courrier sera sans aucun doute la déclaration du jour: "Le conseil d'administration de HP a pris la pire décision qui soit depuis que ces idiots du board d'Apple ont licencié Steve Jobs, il y a des années." Ellison est un ami de Mark Hurd. Comme on le sait, ce dernier a été démis vendredi dernier de ses fonctions de CEO chez HP, après qu'une enquête interne (faisant suite à une plainte pour intimidation sexuelle) ait démontré que Hurd n'avait pas respecté les principes de l'entreprise sur la façon de faire des affaires.