Tout sur l&h

Lorsque je pénétrai dans le bureau de Jo et Pol en 1988, je découvris, admiratif, les boules de Noël chantantes. Des boules qui intégraient la technologie vocale.

Robert Pieters, président de la première chambre de la Cour d'appel de Gand a initié ce matin à 9 heures le dispositif ('operative part') de l'arrêt comptant 2.100 pages dans l'affaire de fraude à l'encontre de l'entreprise Lernout & Hauspie. Le dénouement de ce gigantesque procès de fraude a lieu 9 années après la faillite de l'entreprise de technologie vocale Lernout & Hauspie Speech Products. Pour les 21 accusés - l'ex-direction, les membres du comité d'audit au sein du conseil d'administration, plusieurs collaborateurs, conseillers et reviseurs d'entreprise de KPMG et Dexia (ex-Artesia) -, un jugement pénal est requis.