Tout sur KPN

Ces dernières semaines, l'entreprise télécom néerlandaise KPN a rejeté une offre de rachat de quelque 18 milliards d'euros de la part des investisseurs EQT et Stonepeak. Voilà ce qu'annonce le Financial Times sur base des dires d'initiés.

KPN déclare n'avoir aucun indice que des clients aient été mis sur écoute dans le passé ou que la firme technologique chinoise Huawei ait dérobé des données de ceux-ci. Selon l'entreprise télécom néerlandaise, aucun fournisseur n'a eu un accès 'non-autorisé, incontrôlé et illimité' à ses réseaux et systèmes.

Au cours des trois prochaines années, KPN va injecter 3,5 milliards d'euros dans la poursuite de la numérisation, dont fait partie le déploiement du réseau à fibre optique. Son directeur Joost Farwerck préfère parler d'une accélération plutôt que d'un changement de cap.

Aux Pays-Bas, la Nationale Bond tegen Overheidszaken (NBO) veut que le directeur de KPN, Joost Farwerck, déclare que le réseau 5G de l'entreprise télécom est entièrement sûr. Selon l'organisation, qui a intenté à ce propos une procédure en référé, les citoyens se font du souci à propos des risques pour la santé que représente le rayonnement des réseaux 5G.

Demain mardi, KPN va activer son réseau mobile intégrant la technologie 5G. Dans la majeure partie de ce qu'on appelle le Nederlandse Randstad et à Eindhoven, les clients pourront dès lors utiliser avec un smartphone ad hoc le nouvel internet mobile ultrarapide.

La fondation néerlandaise Stop5GNL tente de nouveau par le biais de la Justice de stopper le déploiement des réseaux 5G. Fin du mois dernier, la fondation avait été déboutée en référé, mais elle a décidé de faire appel auprès d'une instance supérieure.

La semaine dernière, on a aux Pays-Bas bouté le feu à quatre reprises à des pylônes d'antennes. A Liessel, Beesd, Rotterdam et Nuenen, le câblage a été fortement endommagé par l'incendie. Voilà ce que révèle Monet qui, au nom des opérateurs de réseau néerlandais KPN, T-Mobile et VodafoneZiggo, règle la position des antennes en fonction des desiderata des pouvoirs publics.

Comment vous protéger contre les ordinateurs quantiques capables de 'craquer' les algorithmes actuels? La sécurité post-quantique signifie que tout doit être révisé, selon Jaya Baloo, l'ex-CISO du géant télécom KPN et spécialiste en sécurisation quantique: "Le problème, c'est que la cryptographie est présente dans tout."

KPN doit se chercher un nouveau CEO. Maximo Ibarra a en effet annoncé qu'il quittera l'entreprise télécom néerlandaise le 30 septembre. Selon KPN, ce départ n'a rien à voir avec l'importante panne de réseau qui a eu lieu lundi et qui a fait que les services d'assistance et les numéros d'urgence notamment étaient inaccessibles pendant tout un temps aux Pays-Bas.

Pour la mise en oeuvre d'un réseau 5G de base, l'entreprise télécom néerlandaise KPN choisira, à l'entendre, une entreprise 'occidentale'. Il en résulte que la firme chinoise Huawei, qui est pointée du doigt au niveau international, ne sera pas retenue.