Tout sur Jeux Olympiques

Les quelques problèmes techniques liés aux données chronométrées lors des épreuves cyclistes olympiques ou une autre affaire occasionnelle de mesurage erroné lors des épreuves d'athlétisme ne représentent pas grand-chose dans le contexte des statistiques technologiques impressionnantes des Jeux Olympiques. Le magazine britannique Computer Weeky a passé en revue quelques chiffres. C'est ainsi que le site web officiel London2012.com a enregistré 38,3 milliards de consultations de page et a été ainsi le site sportif le plus populaire au monde avec des pics jusqu'à 96.871 consultations de page par seconde. Lors de la journée la plus dense, le site a recensé 13,1 millions de visiteurs uniques. 1,2 péta-octets de données ont été transférés via le site.

Après les difficultés rencontrées avec les données chronométriques lors des courses cyclistes olympiques sur route, le Comité International Olympique (CIO) tente d'endiguer quelque peu la fougue Tweeter des spectateurs. Cela résonne un peu comme un poisson d'avril après tous les efforts consentis pour faire de Londres 2012 les premiers véritables 'Jeux des médias sociaux'. Le CIO a indiqué que l'utilisation endiablée de Tweeter par les spectateurs a provoqué des problèmes de couverture TV des épreuves olympiques de cyclisme sur route (tant chez les hommes que chez les femmes).

Les Jeux Olympiques qui se dérouleront cette année à Londres, ont fourni de solides commandes à pas mal d'entreprises technologiques belges. Voilà ce qui ressort des chiffres publiés par le Belgian Sports Technology Club (BSTC), une initiative d'Agoria et du COIB dans laquelle sont associées 65 entreprises actives dans le secteur du sport.