Tout sur IBPT

Le secteur télécom se porte à nouveau mieux. Ce sont surtout les rentrées télévisuelles et mobiles qui font gonfler la caisse. Le Belge même consomme davantage de données, mais la rapidité n'est pas vraiment au rendez-vous.

Les entreprises et centres de recherche pourront désormais obtenir un spectre de fréquences, afin de tester leurs développements 5G. Voilà qui devrait permettre à notre pays d'être un leader dans la course à la 5G.

Le régulateur télécom IBPT a examiné la qualité des connexions internet fixes en Belgique. Il en ressort que neuf ménages sur dix disposent d'une connexion très rapide et ce, même s'il subsiste plus de deux mille endroits où il faut se satisfaire de moins d'1 Mbps.

En achetant une licence sur la bande de fréquences 3,5 GHz, l'acteur télécom brugeois Citymesh entend mettre en oeuvre plus rapidement des réseaux wifi dans un certain nombre de villes, et rechercher de nouvelles possibilités.

L'Institut belge des services postaux et des télécommunications (IBPT), le régulateur du secteur des communications électroniques en Belgique, a adopté une décision déterminant certains tarifs que Belgacom peut facturer aux opérateurs qui souhaitent fournir des services d'internet à haut débit et de télévision via son réseau, indique-t-il vendredi dans un communiqué.

Le Belge utilise en moyenne 220 Mo de données par mois sur l'internet mobile. Soit pratiquement la même chose que les Anglais (228 Mo), et juste derrière les Néerlandais (304 Mo), eux-mêmes précédés des Italiens (448 Mo) et des Allemands (801 Mo).

Aujourd'hui, 46 pour cent des Belges utilisent l'internet mobile. Pour accroître encore ce nombre, le régulateur télécom, l'IBPT, prodigue une série de recommandations au secteur, aux pouvoirs publics, aux utilisateurs et à lui-même.

La Commission européenne souhaite que la Belgique rende le régulateur télécom, l'IBPT, plus indépendant. Aujourd'hui, le conseil ministériel peut en effet encore s'opposer aux décisions du régulateur.

D'importants écarts de prix sont toujours perceptibles, en 2014, entre les offres les moins chères des différents opérateurs télécoms et les consommateurs belges ont dès lors tout intérêt à bien comparer les différentes formules tarifaires proposées.

Les initiatives prises sur le marché télécom font que les gens changent plus vite d'opérateur. Il n'en demeure pas moins que la connaissance des droits, des règles et des possibilités reste encore souvent limitée chez le consommateur.

La nomination de Jack Hamande en tant que président de l'IBPT à partir du 1er septembre se fera sans problème. Le Conseil d'Etat ne voit en effet aucune raison de suspendre l'arrêté de nomination dans l'urgence, comme l'avait demandé l'ex-président Luc Hindryckx.