Tout sur IA

Lors de son premier discours devant le Parlement européen en décembre 2019, la présidente de la Commission européenne a officiellement reconnu que l'" intelligence artificielle " représentait un axe stratégique pour l'Union européenne. Neuf mois plus tard, alors qu'elle s'adressait de nouveau au Parlement européen pour son premier " discours sur l'état de l'Union ", elle adopta l'acronyme " IA " plutôt que la dénomination complète, tant cette technologie est désormais connue au sein de la " bulle " européenne. Ce n'est pas étonnant puisque l'IA est déployée dans la plupart des secteurs économiques, voire tous, des diagnostics médicaux à la réduction de l'impact environnemental de l'agriculture.

Désormais, l'intelligence artificielle s'impose dans des secteurs qui n'étaient naguère encore que peu évidents. Mais les entreprises et administrations publiques ne doivent pas forcément se lancer seules dans l'aventure. Muthulakshmi N de Tata Consultancy Services (TCS) est convaincue que des collaborations globales peuvent accélérer le déploiement de projets d'IA.

L'apprentissage machine (ML) ne se limite pas à l'automatisation. C'est ainsi qu'elle permet de contribuer à supporter et à optimiser les processus d'entreprise et décisionnels. Jan Kesters, Data Intelligence Sales and Solution Manager chez Cegeka, en est en tout cas persuadé.

L'intelligence artificielle (IA) aide la société des transports de Bruxelles STIB à évoluer vers une mobilité durable et efficiente. A cet égard, celle-ci adopte une approche pragmatique. " La technologie n'est jamais une fin en soi, mais un moyen d'optimiser notre fonctionnement ", précise d'emblée Rob Roemers, Head of Data & Analytics.

De nombreux chefs d'entreprise considèrent l'IA comme une nécessité pour la continuité de leurs activités. Dans le même temps, le développement et l'implémentation d'applications d'IA ne coulent pas toujours de source. Thomas Breuer, Managing Director chez Accenture, explique comment maximiser les chances de succès de tels projets.

L'intelligence artificielle a beau être une technologie de pointe, elle est associée à une dimension humaine importante. " Une implémentation n'est un véritable succès que si l'ICT, la science des données et le métier sont sur la même longueur d'onde. Par ailleurs, il est également important de susciter l'adhésion de l'utilisateur final ", précise d'emblée Bert Weemaes, Senior Business Solutions Manager bij SAS.

La mondialisation nous a apporté des progrès considérables dans de nombreux secteurs au cours des derniers siècles. Le commerce mondial a permis d'améliorer la prospérité matérielle des gens du monde entier, de plus, les pays émergents et en voie de développement représentent des partenaires commerciaux et des marchés de vente potentiels de plus en plus importants. La mondialisation a renforcé les économies et a amélioré les conditions de vie à travers le monde. Grâce à la mondialisation et à un monde toujours plus connecté, les consommateurs ont désormais le choix parmi une variété de produits sans précédent sur le marché mondial.

Bien que le monde soit toujours plus connecté, près de la moitié de la population mondiale reste sans accès à Internet. Être connecté n'est pas simplement pratique mais alimente l'inclusion économique essentielle. En rendant le numérique universel, abordable et ouvert en toute sécurité, nous pouvons davantage rassembler les humains et fomenter un progrès fondamental global. Dispositifs et systèmes vont devenir toujours plus intelligents et connectés au sein des processus gouvernementaux et des applications industrielles intersectorielles.

En tant que fournisseur majeur des technologies de l'information et de la communication à l'échelle mondiale, Huawei s'est engagé à créer un monde intelligent et intégralement connecté. Pour faire de cette vision une réalité, nous investissons continûment pour attirer, développer et fidéliser des talents locaux en Europe.

Les technologies émergentes alimentent la nouvelle révolution industrielle dans le monde. L'intelligence artificielle (IA) est ainsi devenue, sans le moindre doute, l'une de ces forces majeures qui vont libérer le potentiel de la quatrième révolution industrielle. Après plus d'un demi-siècle de développement, l'IA a effectué plusieurs pas de géants pour entrer dans une nouvelle phase de croissance. Les avancées dans les nouvelles théories et technologies, comme Internet, le " Big Data ", les supercalculateurs, les réseaux de capteurs et la science des données mais aussi les forts impératifs et tendances sociaux et économiques ont rendu possible la légitimation de l'IA en tant que partie intégrante de toute stratégie d'automatisation d'une organisation.

La donnée est le nouvel or noir, disait-on voici quelques années encore. Et les formations supérieures et autres recyclages d'entreprise pour data scientists de pousser comme des champignons. Puis vint la percée fulgurante de l'intelligence artificielle, semblant reléguer au second plan les spécialistes en analyse de données. A moins qu'ils ne soient ainsi plus performants encore ?

Après le succès des assistants personnels et des haut-parleurs intelligents sur le marché à la consommation, il ne faudra plus attendre longtemps, avant que des systèmes de reconnaissance vocale soient appliqués partout dans les entreprises. "Mais ce passage ne se fera pas comme sur des roulettes", écrit Craig Walker. Et d'aborder les défis à relever en matière de sécurité, de confidentialité et de standardisation.

Avec Google Home, Amazon Echo et Apple Home, l'intelligence artificielle s'impose selon de nombreux observateurs comme la nouvelle innovation technologique de rupture dans les foyers au cours de la prochaine décennie. Il s'agit là d'une première étape physique sur la voie d'une évolution qui prend forme surtout derrière les écrans - entendez dans le cloud - et qui pourrait s'accélérer encore ces prochaines années.

Le service à la clientèle que vous contactez via Messenger en cas de problème avec un produit est de moins en moins souvent une personne physique. En effet, les systèmes automatisés, basés sur l'IA, prennent toujours plus l'ascendant. Mais les clients se sentent-ils suffisamment aidés par ces chatbots ?