Tout sur Huawei

Le géant technologique chinois Huawei a officiellement introduit son propre système d'exploitation HarmonyOS hier mercredi. Il y travaillait depuis 2016 déjà, mais son développement s'accéléra, lorsqu'Huawei ne fut plus autorisée à utiliser le système de Google sur ses smartphones et tablettes en raison des sanctions américaines à son encontre.

Le fondateur du géant chinois des télécoms Huawei a appelé ses salariés à accélérer la diversification du groupe, visé par des sanctions américaines qui ont fortement pénalisé ses ventes de smartphones au point de le bouter hors du podium mondial des plus grands vendeurs de téléphones.

KPN déclare n'avoir aucun indice que des clients aient été mis sur écoute dans le passé ou que la firme technologique chinoise Huawei ait dérobé des données de ceux-ci. Selon l'entreprise télécom néerlandaise, aucun fournisseur n'a eu un accès 'non-autorisé, incontrôlé et illimité' à ses réseaux et systèmes.

Le marché mondial des télécommunications dans son ensemble a en 2020 crû de sept pour cent par rapport à l'année précédente. Ce qui est étonnant, c'est que la part de marché d'Huawei a progressé, bien que l'entreprise ait été rejetée de plusieurs pays (occidentaux).

Le groupe chinois de technologie et de télécommunications Huawei travaille sur sa propre voiture électrique. Les premiers modèles pourraient apparaître sur le marché cette année, rapporte vendredi l'agence de presse Reuters, citant des sources anonymes. L'entreprise, qui fait face à des sanctions américaines, réfute avoir un tel projet.

La Commission européenne a fixé à l'Union européenne l'objectif ambitieux de devenir le premier continent à parvenir à la neutralité climatique d'ici 2050. Il constitue le principal objectif du pacte vert pour l'Europe, plan d'action visant à ce que l'UE devienne l'un des leaders en matière d'écologie et améliore les normes environnementales internationales. Il ne suffit toutefois pas que L'UE investisse dans des technologies écologiques pour l'atteindre, elle doit également pouvoir compter sur des entreprises clés basées en Europe, comme Huawei.

Le fabricant chinois de smartphones Xiaomi a porté plainte contre les départements américains de la Défense et du Trésor après avoir été placé sur liste noire par les Etats-Unis au début de ce mois. L'entreprise qualifie d'ailleurs cette liste noire d'"inconstitutionnelle" et souhaite qu'un juge revienne sur cette décision. Il ressort en outre de la requête que le secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin et la secrétaire au Trésor Janet Yellen sont poursuivis.

Le fondeur TSMC, qui fabrique entre autres des puces pour AMD, Nvidia et Qualcomm, annonce qu'il va produire cette année les premières puces à 3 nanomètres. Il s'agira de puces plus performantes et plus économes en énergie.

Les Etats-Unis ont placé le fabricant de smartphones chinois sur une liste noire pour de prétendus liens de l'entreprise avec l'armée chinoise. Xiaomi est le troisième plus important fabricant de smartphones au monde.