Tout sur Heiko Maas

Les réseaux sociaux en vue tels Facebook pourront désormais se voir infliger en Allemagne de fortes amendes allant jusqu'à 50 millions d'euros, s'ils ne suppriment pas suffisamment rapidement les messages de haine ou les informations factices sur leurs plates-formes. C'est ce que prévoit une loi qui vient d'être approuvée par le Parlement allemand.