Tout sur hacking

Des hackers ont volé les données de plus de 412 millions de clients sur quelques sites de rencontres et de sexe bien connus. Il devrait y avoir aussi des Flamands parmi les victimes, puisque 3,8 millions de personnes avaient paramétré le néerlandais comme langue usuelle. Voilà ce qu'annoncent la firme d'investigations LeakedSource et le site technologique ZDNet.

Les cybercriminels ont, ces dernières années, élargi leur champ d'action et sont passés du vol de données de comptes financiers à celui de données médicales. Il s'agit ici non seulement d'informations sensibles d'entreprises biotechnologiques et pharmaceutiques, mais aussi de données de patients. Voilà ce que prétend Intel Security dans un rapport.

Sur le site web 'Have I Been Pwned?', vous pouvez savoir si votre mot de passe et votre adresse e-mail ont été dérobés lors de l'énorme piratage chez LinkedIn. La semaine dernière encore, le spécialiste de la sécurité Kaspersky avait appelé les utilisateurs de LinkedIn à changer de mot de passe, parce que le piratage datant de 2012 lui semblait nettement plus important qu'imaginé à l'époque.

Quasiment 70 pour cent des institutions publiques dans le monde ont dû faire face à des attaques de malware (maliciel) entre le 1er juillet et le 9 novembre. 39 pour cent des PME ont été également aux prises avec ce type d'attaque.

L'américaine Zerodium a pleinement confiance en la sécurité de l'iOS d'Apple. Elle promet en effet le versement d'1 million de dollars à qui réussira à pirater l'iOS et se dit prête à le faire trois fois.

Pour les institutions financières, se faire pirater, c'est un véritable cauchemar. BT en a tiré un modèle commercial et fait contrôler ces organisations par une équipe de pirates éthiques.

Le site web du service propreté Bruxelles Propreté a été temporairement retiré d'internet suite à des cyber-attaques répétées. Voilà ce que révèle Brusselnieuws et qui a été confirmé par le cabinet de la secrétaire d'état bruxelloise pour la propreté publique, Fadila Laanan (PS).

Naviguer de manière anonyme s'avère moins sûr qu'imaginé. Même les réseaux TOR peuvent en effet être piratés. Voilà ce qu'annoncent le Massachusetts Institute of Technology (MIT) et le Qatar Computing Research Institute. Les chercheurs auraient cependant déjà trouvé une solution au 'problème'.

D'importants investisseurs préfèrent ne pas injecter leur argent dans des entreprises qui ont déjà été piratées et qui ne semblent pas posséder la connaissance et la compétence suffisantes dans le domaine de la sécurité IT.

Des membres du Chaos Computer Club affirment avoir réussi à copier l'empreinte du pouce de la ministre de la défense allemande Ursula von der Leyen. Jan Krissler, qui a pris la parole ce samedi à Hambourg lors de la réunion annuelle du club, a déclaré qu'il envisageait de publier bientôt en ligne une reproduction de l'empreinte digitale en question.

Quiconque découvre une faille dans la sécurité d'internet, ce qui est souvent le cas de ce qu'on appelle les 'hackers éthiques', hésite à le faire savoir à cause du risque de poursuite juridique. La révélation mûrement réfléchie de fuites de données et de brèches dans un système ICT peut pourtant accroître la sécurité de l'utilisation d'internet. Le propriétaire peut alors résoudre le problème et colmater la fuite de données, avant qu'elle ne devienne publique.

Des utilisateurs de LinkedIn ont porté des accusations contre le site de socialisation professionnel. Ils reprochent à l'entreprise de pirater des comptes e-mail pour collecter des données.