Tout sur Gand

Depuis septembre 2017, Barbara Van Den Haute est administratrice générale d'Informatie Vlaanderen et s'est fixé deux ambitions : 'no wrong door' et 'API first'. La première priorité vise à permettre aux citoyens, aux entreprises et aux associations de trouver rapidement, et si possible par n'importe quelle voie, les informations qu'ils recherchent auprès d'une administration.

Grâce à un investissement d'1,6 million d'euros, Sentea prend un départ en fanfare. La spin-off de l'UGent entend utiliser la technologie de la fibre optique pour contrôler en continu la sécurité des ponts et des bâtiments notamment, et envisage de le faire d'une manière plus économique que jamais grâce à une nouvelle méthode de mesure

Il n'y a pas de limite pour quiconque fait carrière dans l'ICT, mais qu'en est-il si on décide de reculer d'un pas ? Data News a rencontré deux 'carriéristes' qui ont pris cette décision : Patrick Coomans qui a quitté Verizon pour une start-up, et Herman Maes qui a dit 'adieu à sa cage SAP dorée'.

Helpper, la startup ayant comme but d'aider les personnes nécessitant un soutien, étend ses services à la ville de Bruxelles. Précédemment, elle assistait déjà des gens à Anvers et Gand en appliquant les principes de l'économie partagée. C'est donc maintenant au tour de la capitale. La ministre Maggie De Block apprécie et loue l'approche libérale de l'économie de partage.

Le spécialiste de la ventilation et de la protection solaire Renson (Waregem) rachète OpenMotics, une société qui commercialise une solution cloud d'automatisation des bâtiments, entendez de maison intelligente.

'No wrong door' et 'API first': tels sont les deux principes de base de la stratégie numérique du gouvernement flamand. Voilà qui devrait enlever toute complexité dans l'esprit du citoyen qui, trop souvent encore, se voit envoyer d'un endroit à l'autre.

Convertir tous les renseignements utiles pour un étudiant en une seule et même appli pratique: voilà une idée tellement simple qu'on se demande pourquoi elle ne s'était pas encore réalisée, avant que Quivr y pense. Solidement ancrée à Louvain et à Gand, la startup louvaniste entend à présent conquérir le reste de la Belgique estudiantine. Et une fois que las technique sera fin prête, c'est le reste de l'Europe qui devrait suivre.

Les patients doivent parfois attendre des semaines avant qu'un psychologue s'occupe d'eux. Anthony Magnus l'a expérimenté personnellement et a trouvé la solution avec Talkeezy, une plate-forme numérique en support de la consultation traditionnelle.

L'application (app) de mobilité MaaS pourrait ramener l'usage de la voiture à un tiers, selon les résultats de la période de test menée durant trois mois, par 100 usagers, à Gand, indique jeudi Touring dont l'app compare les déplacements en transports publics, sociétés de taxis et les système d'auto/vélopartage avec pour objectif de réduire les coûts de déplacement. Cette app sera bientôt lancée à Bruxelles et Anvers.

En rachetant Into IT Systems & Security, l'entreprise nivelloise EASI étend ses activités en Flandre.

Il n'y a rien de si intensif que l'élaboration d'une notice pour un tiers. Et si elle n'est pas déjà dépassée une fois terminée, il faut encore la faire traduire. Et la mettre en page. Il y a plus simple, selon la jeune entreprise gantoise Manual.to. Sa solution fonctionne tellement bien que Microsoft a jugé bon de la soutenir.