Tout sur gaming

Le fait que Paris n'abritera plus le Musée de l'Informatique, représente une opportunité que Bruxelles doit saisir à pleines mains. L'exposition permanente draine en effet, à ce qu'on dit, quelque 250.000 visiteurs par an.

Si certains ont cru et espéré que Bruxelles serait la nouvelle terre d'accueil du musée français de l'informatique, il ne faudrait pas brûler les étapes, estime l'initiateur du projet Philippe Nieuwbourg. Pour rappel, depuis avril dernier, le musée de l'informatique installé dans la Grande Arche de la Défense à Paris n'est plus accessible au public en raison d'un problème d'ascenseurs. Du coup, le directeur du musée et cheville ouvrière de l'initiative, Philippe Nieuwbourg, s'est mis à la recherche d'un nouvel espace, d'autant que le ministère français du développement durable a fait part de sa volonté de récupérer l'espace pour des bureaux et des salles de réunion.