Tout sur FWO

L'IA serait sexiste, discriminatoire et volerait des emplois. La réalité est plus nuancée, selon Nathalie Smuha, chercheuse à la KULeuven. Pour elle, de telles conséquences ne sauraient être attribuées à la technologie de l'IA, mais incomberaient plutôt aux développeurs et utilisateurs humains. Parler de l'IA d'une façon plus précise est donc essentiel.