Tout sur Facebook

Les vidéos qui sont trafiquées et manipulées dans le but de nuire, seront désormais supprimées par Facebook. L'entreprise en a décidé ainsi avant les élections américaines qui auront lieu en automne.

Nous voici arrivés au terme d'une décennie. A l'ère post web 2.0, le streaming a effectué sa percée, les monnaies virtuelles ont subitement gagné en importance, mais nous avons observé aussi de manière douloureuse combien la confidentialité numérique est fragile. Voici pour vous, cher lecteurs/lectrices, un aperçu des plus étonnantes tendances technologiques de ces dix dernières années.

Le contrôleur américain Federal Trade Commission (FTC) envisage de s'en prendre au géant internet et technologique Facebook en raison des soucis concurrentiels provoqués par les applis de l'entreprise. Voilà ce que révèle le journal d'affaires The Wall Street Journal. A la bourse de Wall Street, le cours de l'action Facebook a sensiblement reculé après cette annonce.

La Justice allemande a ordonné à Facebook de libérer le compte d'un utilisateur. L'homme de 52 ans avait vu son compte bloqué, parce qu'il avait écrit l'année dernière qu'à peine arrivés en Allemagne, les migrants "affûtaient leurs couteaux". Un tribunal munichois a décidé que ces propos pouvaient être assimilés à de la liberté d'expression.

Quiconque souhaite créer un compte chez Instagram, devra désormais décliner sa date de naissance. Voilà ce qu'a annoncé le service photos hier mercredi. Jusqu'à présent, les gens ne devaient indiquer qu'ils avaient au moins 13 ans. Instagram ne contrôlera cependant pas les dates de naissance, car la plate-forme table sur l'honnêteté de ses clients, selon l'agence de presse Reuters.

Facebook a adapté un message critique d'un utilisateur sur insistance de Singapour, selon divers médias. L'homme, Alex Tan Zhi Xiang, avait écrit que Singapour avait bidouillé dans les votes lors d'un scrutin et qu'un lanceur d'alertes avait été arrêté. Ce message était une fausse information, estiment les autorités singapouriennes.

Le ministère public de l'état de Californie s'est tourné vers la Justice pour contraindre Facebook à collaborer à l'enquête sur le respect de la vie privée visant l'entreprise. De documents ayant pris la clé des champs, il s'avérerait entre-temps que Facebook ait des années durant utilisé les données de ses utilisateurs comme une arme dirigée contre d'autres entreprises.

Facebook entend établir une meilleure distinction entre son réseau social et l'entreprise sous-jacente. Voilà pourquoi l'entreprise change son appellation pour adopter... exactement le même nom, mais en lettres capitales.

Jimmy Wales, le fondateur de Wikipedia, entend avec son réseau en ligne développer une alternative à Facebook et consorts. "Mon idée est d'appliquer les principes de Wikipedia à un réseau social", explique Wales. L'encyclopédie en ligne ne tire pas ses revenus d'annonces publicitaires, mais subsiste grâce aux dons d'une petite partie de ses utilisateurs.