Tout sur Facebook

Des organisations de défense des droits des citoyens réagissent de manière critique à l'égard du fait que Facebook envisage de bannir les annonces politiques de la plate-forme de médias sociaux durant les jours précédant les élections présidentielles américaines. Des activistes affirment que ce type d'interdiction n'aura que peu d'impact sur le rejet de contenus parfois haineux apparaissant sur Facebook.

Facebook s'est engagé mardi à faire plus d'efforts contre les contenus toxiques et haineux, qui lui valent un appel au boycott des annonceurs publicitaires, quelques heures avant une rencontre entre les organisateurs du mouvement et les principaux dirigeants du premier réseau social au monde.

Le gouvernement américain envisage de bloquer l'appli de média social chinoise TikTok. Voilà ce qu'a déclaré le ministre des affaires étrangères Mike Pompeo dans un débat sur la chaîne TV Fox News. Les Américains craignent que Beijing exploite l'appli pour diffuser de la propagande et collecter des données, ce que l'entreprise chinoise réfute.

La semaine prochaine, le grand patron de Facebook, Mark Zuckerberg, s'entretiendra avec des organisations de défense des droits civiques. Son empire dans le domaine des médias sociaux a fait l'objet de nombreuses critiques ces dernières semaines, car il ne contribuerait pas assez à la lutte contre les discours de haine, le racisme et les fausses nouvelles sur les plateformes.

Facebook lancera dorénavant un avertissement, lorsqu'un utilisateur voudra partager une nouvelle ou tout autre article datant de plus de trois mois. Ensuite, l'utilisateur décidera encore et toujours lui-même s'il estime que la nouvelle ou l'article en question est encore suffisamment pertinent(e) pour être transféré(e). Cette nouvelle fonction est déployée à partir d'aujourd'hui au niveau mondial.

Le 1er juillet, la marque de crème glacée Ben & Jerry's n'insérera plus de publicité sur Facebook et Instagram. Ce boycott s'inscrit dans la campagne 'Stop Hate for Profit' lancée par des organisations américaines de défense des droits des citoyens. Elles veulent que le géant des médias sociaux agisse plus fermement contre le racisme et les messages véhiculant la haine.

Facebook a abusé de sa position sur le marché pour collecter des données d'utilisateurs. Voilà la sentence rendue par un tribunal allemand. Le contrôleur allemand de la concurrence a ainsi obtenu gain de cause.