Tout sur Etats-Unis

Le débat sur la discrimination porte aussi sur l'utilisation de la reconnaissance faciale par les services d'ordre. La juriste et philosophe Nathalie Smuha veut ici combattre certaines idées reçues : cette technologie n'est pas neutre et nous ne devons pas choisir exclusivement entre sécurité et protection de la vie privée.

Le gouvernement américain se retire provisoirement des négociations sur l'instauration d'une taxe internationale pour les grandes entreprises technologiques, ce qu'on appelle la digitaxe. Les Américains continuent de défendre une approche internationale en la matière, selon le ministre du commerce, Robert Lighthizer.

Facebook a déployé aux Etats-Unis une fonction permettant aux utilisateurs d'exclure les annonces politiques. Voilà qui devrait leur donner davantage de contrôle sur ce qu'ils reçoivent dans leur flux. La fonction devrait ultérieurement aussi gagner d'autres pays.

La plate-forme vidéo Zoom prépare un système de blocage des utilisateurs sur base d'une localisation géographique. Cette fonction devrait être une réponse à une campagne de dénigrement suite à la commémoration du bain de sang place Tienanmen. A la demande du gouvernement chinois, Zoom avait alors fermé les comptes de trois activistes.

La pétition lancée à l'encontre de Pornhub compte entre-temps plus d'un million de signataires. Ceux-ci exigent que le site soit tenu responsable de ses vidéos de mineurs d'âge et de viols.

IBM a annoncé lundi son intention de cesser la vente de logiciels de reconnaissance faciale à des fins générales alors que les manifestations contre le racisme et les violences policières se succèdent aux Etats-Unis depuis deux semaines.

La Justice américaine a démantelé une bande qui lançait des cyber-attaques moyennant paiement. Ses membres paralysaient des sites web au moyen d'attaques DDoS. Parmi les organisations touchées, il y avait des institutions financières, des fournisseurs, des pouvoirs publics, des plates-formes de jeux et des universités aux Etats-Unis, mais aussi en dehors.

Un certain nombre de personnes qui ont de la famille en Iran ou qui ont visité ce pays au cours des dernières années, se voient exclues de l'appli de clavardage Slack. Selon l'entreprise, elle essaie ainsi de respecter la loi.

Twitter n'est encore et toujours pas le réseau idéal pour les femmes et les personnes de couleur. L'entreprise est depuis quelque temps déjà ciblée pour la quantité d'insultes et de messages de haine qui sont postés sur sa plate-forme. Et voici qu'à présent, Amnesty International cite des chiffres pour étayer ce constat.