Tout sur Ericsson

Ericsson ne s'attend pas à long terme à être très impactée par la crise du corona. Il règne certes de l'incertitude, mais les clients continuent d'investir dans des technologies telles la 5G.

HPE se lance sur le marché de la 5G. L'entreprise sort sa propre '5G core network software stack'. L'objectif est d'offrir aux fournisseurs télécoms une alternative aux grands acteurs de réseaux comme Huawei, Nokia et Ericsson.

Les gouvernements se penchent sur le fait d'accorder ou non leur confiance à Huawei et ZTE, mais dans la pratique, cela ne fera guère de différence. Le problème réside en effet dans l'externalisation massive chez des partenaires, ce qui fait que les opérateurs ont depuis longtemps déjà perdu le contrôle, selon Bert Hubert.

Au deuxième trimestre de cette année, le fabricant finnois d'équipement réseautique Nokia a enregistré de meilleurs résultats que ce que les spécialistes prévoyaient. L'entreprise a vu la demande en 5G s'envoler et confirme ses attentes pour l'ensemble de l'année.

Après Hasselt, voici que la ville d'Eindhoven va, conjointement avec Ericsson, tester l'internet 5G, le successeur du réseau mobile actuel. Ces tests sont destinés à clarifier ce que la nouvelle technologie peut offrir.

Nokia réalise un meilleur trimestre qu'attendu, mais prévient que 2019 ne sera guère spectaculaire. L'entreprise table sur une amélioration pour la fin de l'année grâce à la 5G.

Ericsson a enregistré une nette progression de son chiffre d'affaires au quatrième trimestre. Le fabricant suédois d'équipement réseautique a en effet réussi à conclure davantage de contrats dans le domaine des réseaux, comme il ressort d'un communiqué de l'entreprise, laquelle considère la finnoise Nokia et la chinoise Huawei comme ses principales rivales.

Ericsson Belux remercie Saskia Van Uffelen pour les services qu'elle lui a rendus. L'entreprise souhaite que ses activités belges soient dorénavant dirigées par un profil davantage technique.