Tout sur Ericsson

Cela fait plus de deux décennies déjà que Telenet dépasse chaque fois très largement son concurrent Proximus sur le réseau coax. Mais quid si ce dernier déploie son réseau à fibre optique? Data News a rencontré Micha Berger, CTO de Telenet.

L'équipementier télécom suédois Ericsson a annoncé vendredi un bénéfice net en forte hausse au deuxième trimestre, mais s'attend à être pénalisé en Chine par le récent bannissement de son principal concurrent, le géant chinois Huawei, des appels d'offres 5G en Suède.

Les consommateurs disposant de la 5G sont généralement satisfaits de la technologie. Mais un manque de connaissance et un excès de promesses du marketing suscitent des malentendus, ce qui risque de ralentir le passage à la nouvelle technologie.

Le marché mondial des télécommunications dans son ensemble a en 2020 crû de sept pour cent par rapport à l'année précédente. Ce qui est étonnant, c'est que la part de marché d'Huawei a progressé, bien que l'entreprise ait été rejetée de plusieurs pays (occidentaux).

Telenet a retenu le suédois Ericsson, le finlandais Nokia et Google Cloud comme partenaires pour le déploiement de son réseau 5G. Ces sociétés ont été choisies "au terme d'une procédure approfondie reposant notamment sur des critères technologiques, opérationnels, financiers et de durabilité", précise l'opérateur dans un communiqué diffusé lundi. La société chinoise ZTE, fournisseur du réseau fixe de Telenet, n'a donc pas été sélectionné.

Les Belges se disent mal informés à propos de la 5G, selon une étude. Quelque 6 compatriotes sur 10 déclarent ne pas pouvoir établir une distinction entre ce qui est vrai ou faux au sujet de la technologie.

Vite. Maintenant que nous avons un gouvernement, qui plus est ambitieux à propos de la 5G, il faut aller vite. Accélérer le déploiement de la 5G peut permettre à notre pays de solutionner des problèmes causés par la pandémie, de soutenir l'entrepreneuriat et de relancer l'économie.

Huawei respecte la décision de Proximus de choisir les équipementiers européens Nokia et Ericsson comme partenaires pour le déploiement de son réseau 5G. Elle est "le résultat d'un appel d'offres organisé par les opérateurs et du marché libre", réagit la filiale belge du géant technologique chinois, prônant cependant une "concurrence loyale". Elle assure que son engagement en Belgique "reste inchangé".

Ericsson est parée pour prendre la relève si, outre la Grande-Bretagne, d'autres pays européens décident de renoncer à l'équipement d'Huawei dans leurs réseaux 5G. Voilà ce qu'à déclaré le directeur financier de l'entreprise, Carl Mellander, à l'agence de presse Bloomberg, en expliquant les chiffres trimestriels du fournisseur de réseaux.

Ericsson ne s'attend pas à long terme à être très impactée par la crise du corona. Il règne certes de l'incertitude, mais les clients continuent d'investir dans des technologies telles la 5G.

HPE se lance sur le marché de la 5G. L'entreprise sort sa propre '5G core network software stack'. L'objectif est d'offrir aux fournisseurs télécoms une alternative aux grands acteurs de réseaux comme Huawei, Nokia et Ericsson.