Tout sur Ericsson

L'opérateur néerlandais KPN va cette année réaliser quatre nouveaux tests 5G. Les nouvelles connexions seront utilisées pour des expérimentations pratiques en agriculture, équipements urbains, zone portuaire et dans le trafic.

En Allemagne, Ericsson se tourne vers la Justice, parce que la marque franco-chinoise de smartphones Wiko refuse de payer pour avoir utilisé la technologie de l'entreprise télécom suédoise.

Selon le journal suédois Svensa Dagbladet, le géant télécom Ericsson entend supprimer 25.000 postes de travail dans le cadre d'une opération d'économies. Ce sont surtout des emplois en dehors de la Suède qui seraient visés.

L'Europe accusera du retard sur l'Asie et l'Amérique du Nord pour ce qui est de l'adoption de la 5G. Entre-temps, la consommation mensuelle mondiale de données mobiles atteindrait 71 exaoctets d'ici 2022. Voilà ce qui ressort de l'Ericsson Mobility Report.

Le fabricant télécom obtient gain de cause dans un procès portant sur l'abus d'une technologie brevetée de son concurrent Samsung en Chine. Mais elle en perd un similaire en Grande-Bretagne et doit s'acquitter d'un dédommagement dans un litige portant sur des licences.

L'arrivée de la 5G ne générera pas seulement une amplification de la bande passante. Deutsche Telekom et Ericsson notamment testent aussi une technologie permettant aux signaux d'atteindre en un éclair leur destination, même si celle-ci se situe à l'autre bout du monde.

Ces derniers jours, les entreprises technologiques n'ont pas manqué de faire connaître leur vision de 2017. Certaines prédisent - à juste titre (!) - une révolution. D'autres encore se livrent aux mêmes annonces vagues pour la xième année consécutive. Data News vous présente tout cela avec les filtres et les nuances qui s'imposent.

L'entreprise technologique suédoise Ericsson souffre sur un certain nombre de marchés importants. Le fabricant d'équipement pour réseaux mobiles a prévenu aujourd'hui même les investisseurs que ses résultats du troisième trimestre seraient de ce fait sensiblement inférieurs aux prévisions.

L'entreprise technologique suédoise Ericsson envisagerait de fermer ses dernières usines dans son pays. Quelque 3.000 personnes risquent de perdre ainsi leur emploi. Voilà ce qu'annonce Svenska Dagbladet sur base de documents internes à l'entreprise, que le journal a pu consulter.