Tout sur EMC

Dell Technologies affiche une confiance absolue : les entreprises étant en pleine transformation numérique, la société se lance dans la robotisation et l'IA dans des domaines bien spécifiques. Et s'il ne tenait qu'à Michael Dell, tout serait basé sur du matériel et du logiciel.

VMware lorgnerait Dell EMC. Or cette dernière possède une participation majoritaire dans VMware, ce qui fait qu'il s'agirait ici d'une 'fusion inversée'. L'objectif serait d'entrer (de nouveau) en bourse à moindres frais.

Lors de la première conférence commune DellEMC World organisée après la fusion officielle des deux entreprises en septembre de l'année dernière, Michael Dell a mis en exergue les avantages de l'opération avec toute une série de produits 'meilleurs ensemble'

Lors de Dell EMC World à Austin, l'entreprise présente ses premiers produits communs pour le stockage et l'infrastructure de centre de données. "Mais la division PC reste elle aussi cruciale pour nous", explique Michael Dell, CEO de l'entreprise mère Dell Technologies.

A présent que le rachat d'EMC par Dell est entériné, le géant technologique envisage de réaliser des économies. Dans ce contexte, il se pourrait que deux à trois mille emplois passent à la trappe dans les dix-huit prochains mois.

EMC annonce aujourd'hui même, lors de son événement annuel EMC World organisé à Las Vegas, un certain nombre de nouveaux produits et services pour le centre de données moderne. Cela devrait représenter un élément charnière pour les projets de transformation numérique.

Il est possible qu'un peu plus tard aujourd'hui même soit signé le plus important accord de rachat technologique de l'histoire. Dell engloutirait en effet EMC pour plus de 53 milliards de dollars, si l'on en croit le Financial Times. Il en résulterait un mastodonte technologique d'une valeur de quelque 75 milliards de dollars.