Tout sur éducation

L'ULB et la VUB, profitant de l'hébergement de leurs facultés de Sciences et d'ingénierie sur le campus la Plaine à Bruxelles, vont créer un nouveau "Science and Technology Park" commun. Celui-ci se composera d'un Engineering & ICT Center et d'un Library & Learning Center à la pointe de la technologie. Ce parc devrait également devenir un pôle international de connaissances axé sur les sciences et la technologie. Le bâtiment, qui bénéficiera aussi du soutien du fonds Beliris, verra le jour en 2018.

Voici 7 ans, j'ai opté pour des études d'informatique. Une affiche apposée à l'école supérieure indiquait "14.000 emplois dans le secteur informatique." Défis: OK. Opportunités: OK. Sécurité d'emploi: OK. J'avais en tout cas envie.

Avez-vous grandi sans GSM ou smartphone? Jouiez-vous encore au... disc-jockey avec des disquettes à insérer dans le bon ordre dans votre ordinateur, qui émettait alors un bruit bizarre? Vous vous reconnaissez? Vous ne disposiez alors certainement pas non plus d'un ordinateur à l'école primaire ou moyenne. Encore moins d'un tableau intelligent. Vous n'étiez pas déposé devant la porte même de l'école, mais vous y veniez à pied, à vélo, voire en bus.

Apprendre à programmer revêt une valeur d'instruction générale et s'avère utile pour se préparer à un monde numérique en évolution fulgurante. Mais 'programmer' dans le programme éducatif n'a de sens que si cela s'imbrique dans le contexte plus large des sciences informatiques. En outre, notre économie de la connaissance profite aussi d'un pool de jeunes talents capables de surfer sur la vague du progrès technologique.

Les étudiants de l'enseignement supérieur sont rentrés depuis deux semaines maintenant. Des chiffres publiés par Agoria, il ressort qu'en Flandre, quasiment 8.000 étudiants ont opté cette année pour une orientation technologique, en hausse de 12 pour cent par rapport à l'an dernier. La crise y est certainement pour quelque chose. En période d'incertitude économique, les étudiants, sous la pression ou non de leurs parents, optent pour des orientations leur garantissant davantage un travail après coup. Et les professions techniques figurent encore et toujours sur la liste des métiers recherchés du VDAB (le pendant flamand du FOREM et d'ACTIRIS). Je pense pourtant que cette croissance est à marquer d'une pierre blanche pour notre secteur IT. C'est que nos efforts collectifs en vue de promouvoir les études technologiques semblent porter leurs fruits.

Le VDAB sponsorise 2 chaires d'informatique, l'une à la KUL et l'autre à Vlerick. Ces chaires portent respectivement sur les career management analytics et sur la business innovation and implementation.

Dans le sillage de la XIOS Hogeschool Limburg, voici à présent que la Hogeschool Gent adhère également au programme de formations Switch2IT du VDAB (le pendant flamand du FOREM et d'ACTIRIS) et de la fédération sectorielle Agoria. Le but est de former les demandeurs d'emploi en bacheliers en informatique appliquée par ce qu'on appelle le 'blended learning' (apprentissage mixte ou hybride).