Tout sur Economie et finances

Les délits numériques reviennent toujours plus cher à l'économie mondiale. Leurs dommages à l'échelle internationale représentent chaque année 600 milliards de dollars (quelque 490 milliards d'euros après conversion), soit quasiment 1 pour cent de l'économie mondiale. Voilà ce qui ressort d'une enquête effectuée par l'entreprise de sécurité McAfee et le cabinet d'analystes CSIS.

Lors d'une conférence de presse organisée ce mardi matin, Bart Versluys, connu grâce au groupe de construction éponyme, a annoncé qu'il augmentait de 25 à 50 pour cent sa participation dans l'entreprise de robotique ostendaise Zora Bots.

Au bout de quarante ans, Sony interrompt la production des vidéocassettes Betamax. L'entreprise était restée fidèle à la technologie longtemps encore après avoir perdu son combat contre VHS.

Par le biais d'un investissement pouvant atteindre dix millions d'euros, l'entreprise louvaniste Option conclut un partenariat avec un spécialiste en électronique automobile.

"We used to wait", chantait Arcade Fire, il y a quelques années, dans une ode à la bonne vieille communication analogique par courrier. En ces temps de messagerie instantanée, la jeune entreprise wallonne Jack tente de faire revivre ce sentiment d'attente palpitante: l'expéditeur peut en effet, lors de son envoi, déterminer quand le destinataire sera réellement à même de lire son texte. "L'on m'appelle un précurseur, mais je crois vraiment qu'internet est prêt pour une telle démarche", affirme le fondateur Jack Abrams.

Le fabricant de hardware Lenovo et le spécialiste de la virtualisation et du stockage Nutanix vont collaborer assez étroitement. Les deux parties concluent aussi un accord OEM.

Après une précédente tentative l'année dernière, LesJuristes sont à présent définitivement à pied d'oeuvre à Amsterdam. Pour 2016, le cabinet a l'ambition de lancer des activités dans quatre autres pays.

Depuis le 1er novembre, Hewlett-Packard opère officiellement en tant que deux entités séparées et cotées individuellement à la Bourse. La branche à la consommation possède un nouveau CEO, alors que le CIO de l'entreprise a démissionné.

Le groupe NRB a reçu le feu vert de l'Autorité belge de la Concurrence pour racheter Trasys. L'Autorité donne ainsi le coup d'envoi pour l'intégration des deux entreprises.