Tout sur Econocom

Le fournisseur de services IT Econocom a enregistré l'année dernière un chiffre d'affaires supérieur à 2 milliards d'euros. C'est essentiellement dû à la contribution de l'entreprise française Osiatis rachetée fin 2013, a expliqué Econocom jeudi dernier à la clôture de la Bourse.

Econocom enregistre un changement en haut de sa hiérarchie. La country manager Chantal De Vrieze est mise de côté et est remplacée par Philippe Hoffman. Econocom vit pour l'instant des temps difficiles.

Au cours du semestre écoulé, Econocom a enregistré tout juste un peu moins d'un milliard d'euros de chiffre d'affaires. Cela tient partiellement à l'intégration d'Osiatis, même si ce rachat pèse dans les deux sens sur les résultats.

Les écoles moyennes de la Région Bruxelloise vont recevoir six cents tablettes, deux mille PC et cent serveurs. Ce matériel est destiné à résorber la fracture numérique existante.

S'il n'en tenait qu'à Econocom, l'entreprise serait deux fois plus grande d'ici 2017 par rapport à aujourd'hui. Elle entend pour ce faire cibler les 'Mighty Middle Multinationals'.

L'année dernière, le groupe de services IT Econocom a certes enregistré un chiffre d'affaires légèrement en baisse, mais il a doublé son bénéfice net. Voilà ce qu'annonce l'entreprise sur base de chiffres provisoires.

La compagnie aérienne belge JetairFly, qui fait partie du groupe voyagiste TUI Travel, a conclu un accord avec l'entreprise de services ICT Econocom, portant sur le leasing de 560 iPad. Ces appareils pourront être utilisés par les passagers durant les vols Jetairfly.

La faillite de sa maison-mère française eBizcuss met la chaîne belge MacLine dans une situation délicate. Des offres de rachat sont sur la table. Econocom serait-il intéressé?