Tout sur Donald Trump

Facebook a retiré de son site plusieurs annonces liées à la campagne électorale du président Donald Trump. Ces publicités faisaient croire qu'il s'agissait d'un recensement américain, mais lorsqu'un utilisateur cliquait dessus, il aboutissait sur le site web de campagne du président.

Le président américain Donald Trump s'en est pris à Apple, parce que l'entreprise technologique ne veut pas collaborer à ouvrir des iPhone verrouillés. La cause de ce différend est la fusillade qui a eu lieu le mois dernier sur une base de la marine américaine, au cours de laquelle un militaire saoudien avait tué trois personnes.

Le président américain Donald Trump est probablement l'utilisateur de Twitter le plus connu et le plus puissant au monde. Il utilise tellement la plate-forme et de manière si véhémente que ses collaborateurs ont voulu demander à Twitter de presser sur le frein. Juste après sa nomination, ils avaient en effet envisagé d'inviter Twitter à ne publier les tweets de Trump qu'avec un décalage de quinze minutes, selon le journal The New York Times.

Lors de son audition à propos du libra, le CEO de Facebook, Mark Zuckerberg, a laissé entendre que le projet pouvait se poursuivre aussi sans Facebook. Mais lorsqu'il s'agit d'annonces politiques qui répandent de fausses informations, il n'est pas parvenu à donner des explications claires.

Fitbit déplace la production de tous ses traceurs de fitness et montres connectées hors de Chine, afin d'éluder les taxes américaines à l'importation sur les marchandises fabriquées dans ce pays. Ce déménagement devrait être terminé en janvier, mais l'entreprise n'a pas encore révélé de nouvel emplacement.

Les Etats-Unis placent plusieurs entreprises chinoises sur une liste noire, dont l'important producteur de caméras de surveillance Hikvision. Suite à cette mesure, ces firmes ne peuvent plus acheter de la technologie américaine, une situation comparable à celle qui a précédemment touché le groupe télécom Huawei suspecté de pratiques d'espionnage.

Apple descend mardi dans l'arène de la justice européenne, bien décidé à se battre pendant deux jours d'audience contre la retentissante décision de Bruxelles lui demandant de rembourser 13 milliards d'euros d'avantages fiscaux à l'Irlande.

Le directeur d'Apple, Tim Cook, a expliqué au président américain Donald Trump qu'Apple pâtit au niveau de sa position concurrentielle des taxes d'importation américaines sur les produits chinois. Son grand rival Samsung n'en souffre en effet pas, lui. Trump a alors déclaré que Cook avait tenu un fervent plaidoyer. Et d'ajouter: "Je vais y réfléchir."