Tout sur Défense

Les systèmes IT utilisés par l'aéroport néerlandais de Schiphol pour les contrôles frontaliers notamment sont mal sécurisés contre les cyber-attaques. C'est ainsi que l'aéroport recourt à un logiciel désuet avec des failles bien connues. L'aéroport ne prend en outre pas assez de mesures préventives, alors que ses plans catastrophes ne sont pas ce qu'ils devraient être.

La modernisation des TIC à la Défense néerlandaise se fait attendre. Les coûts augmentent également. La secrétaire d'État néerlandaise Barbara Visser " examinera avec attention " la suite du programme, après un rapport critique du BIT, l'agence qui supervise les projets TIC du gouvernement national.