Tout sur cyberattaque

Le site web du cabinet présidentiel sud-coréen, tout comme celui d'autres organisations gouvernementales et d'entreprises médias, ont été la cible de pirates. Ceux-ci prétendent faire partie du 'groupe d'hacktivistes' Anonymous, mais la Corée du Sud soupçonne plutôt ses voisins du nord.

En 2011, personne n'a été à l'abri d'attaques anti-sécurité, même pas les réseaux de jeux ou les entreprises de... sécurité. Les problèmes de sécurité s'étendent toujours plus au fil des ans et dépassent depuis longtemps déjà les agressions de virus et de spam (pourriels). Le malware (maliciel) est ainsi passé des systèmes informatiques bien connus aux machines individuelles. Le vol de données a évolué des cartes de banque aux comptes de jeux. L'on parle toujours plus de cyber-crime organisé, voire de cyber-conflit. Et aujourd'hui, la problématique gagne aussi progressivement les applications mobiles avec des applis mal intentionnées dans les magasins...

Au terme d'une cyber-attaque perpétrée contre la Bourse technologique américaine Nasdaq, fin de l'an dernier, l'on en apprend à présent progressivement plus sur la portée de ce piratage. Il est ainsi hautement probable que les pirates aient eu accès à des informations d'entreprise sensibles.

Les ordinateurs du Fonds Monétaire International (FMI) ont été récemment la cible d'une importante cyber-attaque.

Anonymous, un collectif international de cyber-activistes, a lancé dans la nuit de samedi à dimanche une attaque contre le site web de la police espagnole. Il s'agirait d'un acte de vengeance après l'arrestation de trois cyber-pirates présumés.

L'entreprise de sécurité RSA propose à ses clients de remplacer leurs jetons SecurID. Elle tente ainsi d'apaiser les esprits, à présent qu'il apparaît que pour la cyber-attaque perpétrée contre Lockheed Martin, les pirates ont exploité des informations dérobées en mars chez RSA.

Sony a également fermé son réseau de loisirs en ligne (SOE), après que des données de paiement de clients aient été dérobées. C'est l'entreprise électronique japonaise elle-même qui l'a annoncé. Cette information a été lancée, après qu'on ait appris la semaine dernière que le réseau Playstation avait été piraté. Sony venait à peine d'annoncer son désir de bientôt redémarrer son Playstation Network équipé d'une sécurité supplémentaire que voici qu'elle ferme aussi son SOE. Ce réseau permet de jouer à plusieurs à des jeux tels DC Universe ou Fortune League.

Ce n'était pas une attaque orchestrée par des cybercriminels, mais une action de spam mal exécutée qui a provoqué ces derniers jours un pic dans le trafic enregistré chez DNS.be. Voilà ce que déclare le CERT dans une réaction à l'incident. Le Computer Emergency Response Team (CERT) national belge a, à l'entendre, découvert la cause de la surcharge des serveurs chez le gestionnaire des noms de domaine belge DNS.be. Plutôt qu'une attaque coordonnée de la part de pirates, il s'agirait d'une action de spam mal exécutée par quelques botnets situés principalement en Europe de l'Est et en Amérique du Sud.