Tout sur CSC

CSC va se scinder

Computer Sciences Corporation, mieux connue sous l'abréviation CSC, va se séparer en deux entreprises d'ici la fin de l'année. L'impact sur le personnel belge n'est pas encore connu.

CSC renonce au contrat d'externalisation flamand

CSC n'est plus dans la course pour le contrat d'externalisation flamand. L'entreprise n'a en effet pas remis de proposition à la date butoir du 4 juin. Il ne reste donc plus que trois acteurs aux prises.

La CSC furieuse sur l'ICT-manager du SPF Finances

L'infection virale au SPF Finances est la goutte d'eau qui fait déborder le vase de la CSC qui exige le départ de l'ICT-manager, Louis Collet. La contamination virale au SPF Finances a été en fin de compte révélée par l'organisation syndicale CSC Services Publics, car "c'était là l'énième problème d'une longue série", selon Marc Nijs, secrétaire à la CSC Services Publics, département Finances. L'infection par "un virus connu, contre lequel des mesures existent, mais qui n'ont clairement pas été prises, est manifestement une question de négligence, explique Nijs sans ambages. Les conséquences sont plus importantes qu'on le dit, et nous ne sommes encore qu'au début de la catastrophe."

Outsourcing IT d'ArcelorMittal limité après la fronde syndicale

La fronde syndicale chez ArcelorMittal du début de cette année contre le contrat d'externalisation de l'informatique européenne avec CSC a porté ses fruits. Dans l'accord définitif, seule la moitié des informaticiens d'ArcelorMittal - 242 pour être précis - devra passer chez CSC. CSC a finalement décroché le contrat de cinq ans de HCL Technologies. Elle l'a emporté face à HP, IBM, Wipro et Capgemini qui étaient également en lice précédemment. Aucune information n'a été fournie quant à la valeur du contrat.

Les informaticiens d'ArcelorMittal outrés par l'externalisation vers CSC

Les informaticiens belges d'ArcelorMittal sont mécontents du contrat d'externalisation que le géant de l'acier a conclu avec CSC. "La nouvelle a fait l'effet d'une bombe", déclare-t-on à la CNE. Une action est déjà en cours. Le fait qu'un accord d'externalisation signé avec CSC semble être une chose entendue, est en soi déjà une nouvelle. Ce contrat porte sur l'infrastructure IT au niveau européen. Il s'agit de la gestion et de la maintenance des centres de données, serveurs, PC, réseaux, de la sécurité, etc. La société estime que les services d'infrastructure sont de plus en plus un élément de base et ne constituent donc plus un différentiateur stratégique. La lutte finale pour décrocher le contrat a opposé CSC et HCL Technologies, alors que HP, IBM, Wipro et Capgemini étaient aussi candidats. Rien n'a filtré à propos de la valeur de ce contrat.

CSC évalue la maturité cloud

Si le phénomène cloud apparaît manifestement comme une réalité, du moins aux yeux des fournisseurs, la question se pose de savoir quand et comment évoluer vers le nuage.