Tout sur Colruyt

Il n'y a pas que Linux et le PC qui fêtent cette année leur - respectivement 30e et 40e - anniversaire, mais aussi le code à barres qui célèbre, du moins en Belgique, ses 40 ans d'existence, et a permis de répertorier et d'automatiser des millions d'objets et de produits. Au début des années 1970, le Global Trade Item Number (GTIN) voyait le jour comme successeur de la carte perforée. Et en 1974, le premier code à barres était apposé sur un paquet de chewing-gum. Mais il faudra attendre jusqu'en mai 1981 pour qu'en Belgique, plus précisément au supermarché Pollet de Westende, le premier code à barres soit scanné. Au départ, seuls 3.000 des 25.000 références étaient dotées d'un code à barres.

En rachetant Geocible, l'entreprise de géomarketing RetailSonar s'étend en France. Elle souhaite bientôt faire pareil dans d'autres pays encore.

Le fournisseur de services français Gfi Informatique souhaite racheter Realdolmen en proposant 37 euros par action. Si ce rachat se confirme, l'un des principaux fournisseurs de services IT belges passerait entre des mains françaises.

Dans les magasins du Groupe Colruyt - Colruyt même, OKay, Bio-Planet, Spar Retail, Dreamland et Dreambaby -, l'on pourra payer avec son smartphone à partir du premier semestre de 2015. Ce mois-ci déjà, ce sera possible dans les boutiques web Collishop, Dreamland et Dreambaby. Voilà ce qu'annonce Colruyt.

"Un terme sera mis dès le 2 juillet 2014 à l'accord MVNO conclu avec Colruyt qui cesse son activité Colruyt Mobile", annonce Mobistar. "Pour garantir la continuité du service à l'égard de tous les clients prépayés Colruyt Mobile", l'opérateur reprendra ces clients.

S'il attend toujours son agrément officiel prévu pour cet été, à l'instar de se concurrents que sont Endenred, Sodexo et E-ve, l'émetteur de chèques repas électroniques Monizze annonce avoir lancé début avril un pilote avec Colruyt.