Tout sur Chèques-repas

Deux nouveaux acteurs sur le marché belge des chèques-repas, E-ve et Monizze, se baseront pour leurs chèques électroniques sur un système plus économique que celui des fournisseurs traditionnels. Il en résultera une concurrence plus forte. Voilà ce que déclare l'organisation des entrepreneurs Unizo.

A peine Accor et Sodexo, les deux poids lourds du marché belge, avaient-ils dévoilé leur stratégie en matière de chèque repas électronique qu'un nouvel acteur se profilait à l'horizon.

C'est fin 2010 que sera introduit le chèque-repas électronique, a-t-on appris, il y a une semaine et demie, et ce, très probablement par le biais d'une carte à puce, la 'carte chèques-repas'. L'institut de recherche IBBT et quelques acteurs du secteur ont entre-temps déjà envisagé une alternative appelée near field communication (NFC).

Le conseil des ministres vient d'approuver un arrêté royal autorisant la dématérialisation du chèque repas dans notre pays. Sodexo confirme son partenariat avec Atos Worldline.