Tout sur CCB

Avec 13.000 signalements en moyenne par jour ou 4,5 millions par an, les criminels du phishing (hameçonnage) n'ont jamais essayé aussi souvent de soutirer de l'argent aux Belges avec des courriers, des SMS ou d'autres fraudes en ligne trompeuses, rapporte mercredi Het Laatste Nieuws. "Les escrocs s'appuient de plus en plus sur l'actualité", met en garde le Centre pour la cybersécurité Belgique (CCB) dans les colonnes du quotidien flamand.

Plus de 9.000 smartphones ont été infectés par un virus transmis via de faux SMS de bpost invitant l'utilisateur à installer une application, indique mercredi l'Institut belge des services postaux et télécommunications (IBPT) et le Centre pour la cybersécurité (CCB).

Le Centre pour la Cybersécurité Belgique signale que des pirates abusent de pannes chez Argenta pour expédier des mails d'hameçonnage (phishing). Ces courriels incitent les destinataires à divulguer leurs données personnelles en vue de dérober de l'argent.

Dans le cadre du Mois européen de la cybersécurité, le Centre pour la cybersécurité Belgique (CCB) a décidé de s'attaquer au phénomène du 'phishing'. Il a lancé une campagne de sensibilisation sur le sujet et invite les Belges à lui signaler les emails suspects qu'ils reçoivent via l'adresse suspect@safeonweb.be et à ensuite les effacer de leur boîte de réception.

L'entreprise de sécurité informatique Symantec a édité son rapport annuel, d'où il apparaît une fois encore que le ransomware progresse toujours, et qu'il y a peu de chance que votre compte mail n'ait pas présenté de fuite à un moment ou un autre.

Le nombre de victimes de ce qu'on appelle le ransomware (rançongiciel) a crû de manière exponentielle ces dernières années, selon le Centre pour la Cyber-sécurité et la Federal Computer Crime Unit. Pour contrer le phénomène, le duo va collaborer avec des partenaires internationaux, dont Kaspersky Lab.