Tout sur CCB

Le Centre pour la Cybersécurité Belgique signale que des pirates abusent de pannes chez Argenta pour expédier des mails d'hameçonnage (phishing). Ces courriels incitent les destinataires à divulguer leurs données personnelles en vue de dérober de l'argent.

Dans le cadre du Mois européen de la cybersécurité, le Centre pour la cybersécurité Belgique (CCB) a décidé de s'attaquer au phénomène du 'phishing'. Il a lancé une campagne de sensibilisation sur le sujet et invite les Belges à lui signaler les emails suspects qu'ils reçoivent via l'adresse suspect@safeonweb.be et à ensuite les effacer de leur boîte de réception.

L'entreprise de sécurité informatique Symantec a édité son rapport annuel, d'où il apparaît une fois encore que le ransomware progresse toujours, et qu'il y a peu de chance que votre compte mail n'ait pas présenté de fuite à un moment ou un autre.

Le nombre de victimes de ce qu'on appelle le ransomware (rançongiciel) a crû de manière exponentielle ces dernières années, selon le Centre pour la Cyber-sécurité et la Federal Computer Crime Unit. Pour contrer le phénomène, le duo va collaborer avec des partenaires internationaux, dont Kaspersky Lab.

Notre pays doit mieux se protéger contre les cyber-menaces. C'est ainsi que le secrétaire d'Etat en charge du respect de la vie privée Philippe De Backer veut que le CCB assure la protection et la formation des politiciens et des partis en Belgique.

Via le site web russe Insecam.org, qui diffuse illégalement des images en direct provenant de caméras privées, n'importe quel internaute peut épier des dizaines d'endroits. La police fédérale reconnaît le problème, mais évoque surtout la responsabilité des propriétaires des caméras en question. "Ils jettent littéralement leurs images en pâture", déclare le porte-parole Peter De Waele.