Tout sur Brussels

Le gestionnaire belge des noms de domaine DNS Belgium a reçu vendredi passé l'approbation officielle pour le déploiement de la nouvelle extension internet .brussels.

.gent sera le premier nouveau domaine de haut niveau dans notre pays. Voilà ce qui ressort des résultats du tirage au sort organisé plus tôt cette semaine par le gestionnaire des noms de domaine, l'Icann. Suivront ensuite .vlaanderen et .brussels.

Le gouvernement bruxellois a désigné DNS.be comme gestionnaire de l'extension internet .brussels. Tout comme pour .vlaanderen, le gestionnaire du domaine de top level belge introduira le dossier de demande pour .brussels auprès de l'Icann et prendra à son compte l'exploitation commerciale. Même si Bruxelles a attendu jusqu'au 7 mars pour publier son adjudication publique, elle a finalement trouvé en DNS.be un partenaire pour la gestion du city-tld. Par ailleurs, la plate-forme d'enregistrement de .brussels sera lancée sur l'infrastructure du gestionnaire du domaine de top level autrichien .at (Nic.at). Comme nous l'avions écrit précédemment cette semaine, tel sera aussi le cas de la plate-forme d'enregistrement de .vlaanderen.

En janvier, le gouvernement de la région bruxelloise décidait d'opter pour une extension internet propre à la capitale belge. Même s'il est apparu un moment que le dossier était bloqué, une extension .brussels semble à présent de nouveau être une possibilité. Du moins, si un partenaire privé est trouvé. Et le temps commence à presser. L'Icann, l'organisation qui gère le système des noms de domaine au niveau mondial, offre jusqu'au 29 mars la possibilité d'introduire une demande de nouvelle extension internet. Pour la première fois depuis plus de dix ans, l'espace de noms de domaine gTLD est une fois encore entièrement ouvert. Selon l'Icann, cela devrait stimuler l'innovation sur internet et avoir également un effet bénéfique sur la concurrence.