Tout sur Birmanie

Facebook a fermé tous les comptes restants liés à l'armée birmane, en raison de l'utilisation par la junte de "violences meurtrières" contre les manifestants pro-démocratie, a annoncé la plate-forme jeudi dans un communiqué.

Quelque heures après que la police ait en Birmanie (Myanmar) tiré sur des manifestants qui protestaient contre la junte militaire, Facebook a supprimé la page de cette dernière. Lors de cette répression, on a déploré au moins deux morts.