Tout sur Betagroup

L'incubateur Startit @kbc inaugurera le 15 septembre prochain son antenne à Bruxelles, cette fois en collaboration avec BetaGroup. Après Anvers, Louvain, Hasselt et Gand, Bruxelles sera la cinquième ville déjà dans laquelle l'incubateur s'installera.

Du 'speeddating' entre starters et clients potentiels, des 'package deals' juridiques, le développement des relations entre starters belges et israéliens: voilà quelques nouvelles initiatives intéressantes lancées par BetaGroup.

La communauté web belge BetaGroup va soutenir les starters israéliens qui veulent venir s'installer à Bruxelles. "BetaGroup doit devenir un lien important entre Bruxelles et Tel Aviv", y déclare-t-on.

Les capital-risqueurs israéliens lorgnent toujours plus explicitement l'Europe pour y investir. C'est là une donnée relativement nouvelle car jusqu'il y a peu, ils ne s'intéressaient qu'à leur pays et aux Etats-Unis. Pourquoi ce changement? "Une vague de rachats sans précédent va déferler sur l'Europe, et les capital-risqueurs vont pouvoir faire des affaires en or."

Le secteur technologique en Israël peut rapprocher Juifs et Palestiniens. Voilà ce qu'affirme non seulement Alan Feld, le directeur du capital-risqueur israélien Vintage Investment Partners, mais qui est admis aussi du bout des lèvres par quelques petites entreprises technologiques palestiniennes.

"Les startups israéliennes sont comme des boules. Elles roulent loin, mais l'on ne peut rien y bâtir." Voilà ce qu'a expliqué Orly Glick, CEO de TheNexit, à la délégation BetaGroup belge en voyage découverte cette semaine à Tel Aviv. "La culture israélienne convient à merveille aux startups, mais y évoluer et y développer une grande entreprise reste malaisé."

1001 Passions est le grand vainqueur de la première édition des BetaGroup Awards. La startup bruxelloise s'est en effet vu décerner le prix de la meilleure petite entreprise 'new media', de même que la récompense de la 'startup de l'année'.

Fin janvier prochain, BetaGroup récompensera cinq startups belges. Dans ce but, l'organisation non marchande mettra sur pied un authentique 'award show' en collaboration avec le consultant McKinsey.

108 participants ont répondu présents pour le Startup Weekend Brussels, qui s'est clôturé hier soir vers 22h à la Hogeschool Universiteit Brussel (HUB). Une 10e édition en Belgique très variée et très (trop ?) riche, avec pas moins de 13 "pitches", et aussi un peu plus féminine que d'habitude.

La collaboration mise en place avec Switch Coworking Charleroi marque la première étape d'un mouvement de décentralisation de la communauté web "bruxelloise" de BetaGroup. Coworking Courtrai emboite le pas.

Comment attirer en à peine un an et demi 800.000 visiteurs uniques par mois sur son site et séduire (to "woo" en anglais) plusieurs milliers de clients 'payants' ?

Le terme 'coworking', très à la mode, est utilisé à toutes les sauces, notamment pour qualifier un simple bureau partagé dans un business center. De tels espaces se comptent par dizaines. Les "vrais" espaces de coworking par contre, offrant un service et une animation, sont plus rares, même si aussi en plein boom.

BetaGroup introduira à la fin de ce mois une plate-forme web qui devrait faciliter le contact entre les petites entreprises débutantes et les investisseurs. "BetaInvest deviendra une sorte de service de liaison professionnel entre les startups et les 'business angels'", déclare son initiateur, Jean Dérely. Dérely est la cheville ouvrière de la très connue communauté internet BetaGroup. C'est en cette qualité que ce Bruxellois francophone reçoit quasiment chaque jour les demandes de jeunes entreprises de pouvoir entrer en contact avec des investisseurs. A l'inverse, il existe aussi de nombreux 'business angels' à la recherche de nouveaux projets intéressants.

"Bientôt, nous allons récolter autant d'argent ici qu'aux Etats-Unis et écrirons en Europe des histoires à succès aussi grandes que les entreprises installées à Silicon Valley." Voilà qui démontre en suffisance la confiance que les jeunes entreprises ('start-ups') belges ont témoignée dans l'avenir lors de l'événement LeWeb de Paris. "Nous n'allons quand même pas faire un complexe du fait que nous côtoyons ici des acteurs en vue, n'est-ce pas?"

Cette semaine, BetaGroup ouvrira à Etterbeek un espace de travail commun aux entrepreneurs technologiques. 'Pour un modeste montant mensuel, les jeunes entrepreneurs et indépendants pourront travailler dans un environnement agréable et tendance", déclare Jean Dérely, à l'origine de cette initiative. Ils bénéficieront gratuitement en sus des contacts avec d'autres pers"onnes ayant des vues et des buts similaires.' 'Coworking spaces' ou espaces de travail communs: il s'agit là d'une notion en vogue depuis quelque temps déjà aux Etats-Unis. Depuis peu, cette tendance se fait jour aussi en Europe. Sa mise en oeuvre est simple: regrouper de petits entrepreneurs et indépendants ayant des vues communes dans un environnement agréable et équipé de toutes les facilités, de sorte qu'ils puissent s'échanger des expériences et que cela puisse déboucher sur des synergies intéressantes.