Tout sur Belgique

L'utilisation de l'internet large bande fixe a augmenté de 33,3% en Belgique en 2019, selon le rapport statistique économique annuel pour le secteur des communications électroniques de l'Institut belge des services postaux et des télécommunications (IBPT) publié mercredi. Une moyenne de 150 gigaoctets est consommée chaque mois par ligne.

En 2019, 12,7% de l'ensemble des salariés âgés de 15 ans et plus faisaient du télétravail en Belgique, ressort-il de données de Statbel sur le marché du travail. Cette proportion a toutefois bondi ces derniers mois avec la crise du coronavirus et les mesures de confinement prises pour contenir l'épidémie et il devrait sans doute y avoir un "avant" et un "après" coronavirus en la matière.

Le gouvernement va protéger l'infrastructure 5G critique de notre pays. Même si cela n'a pas été littéralement dit, cela signifie qu'Huawei et ZTE ne pourront contribuer que de manière retreinte aux réseaux 5G belges. C'est le modèle britannique qui est donc suivi.

Les crises sont synonymes d'opportunités. S'il s'agit certes d'un cliché, rares sont pourtant les entreprises à pouvoir les exploiter. Le spécialiste belge du recrutement IT Harvey Nash les a cependant mises à profit lors de la crise financière de 2007. C'est le succès de cette stratégie que l'entreprise entend répéter aujourd'hui pour sortir grandie de la crise du Covid-19.

Exit le cloud privé, priorité à une stratégie de 'cloud first' avec Microsoft Azure et AWS. " Nous avons déjà franchi ce cap car, pour moi, le cloud public est clairement l'avenir ", estime Michael Verveckken, directeur général de Fujitsu Belgium.

Sonaca, le plus important constructeur aéronautique de Belgique, fabrique une pièce importante du véhicule spatial Orion qui, dans le cadre du programme Artemis de la Nasa, doit permettre qui doit permettre aux astronautes américains de fouler à nouveau le sol de la Lune, rapporte L'Echo mardi.

Sodexo a décidé d'arrêter la production des éco-chèques en papier, les chèques de l'émetteur devenant 100% électroniques, a-t-il annoncé lundi. Cette décision est présentée comme l'"une des conséquences de la crise du Covid-19 et du changement de comportement des consommateurs".

Le secteur technologique a repris du poil de la bête. Alors que son taux d'activité moyen s'élevait à 56% début avril, il a fortement augmenté depuis lors pour atteindre 75%, ressort-il mardi d'une enquête de la fédération sectorielle Agoria. Désormais, plus qu'une personne sur cinq se trouve en chômage temporaire