Tout sur Bangladesh

Les Etats-Unis poursuivent un Coréen du Nord pour le rançongiciel 'WannaCry'

Les autorités américaines vont poursuivre un présumé pirate nord-coréen. Cet homme, appelé Park Jin Hyok, est soupçonné d'être lié aux cyber-attaques lancées contre Sony Pictures et la banque centrale du Bangladesh. Il serait également à l'origine de la diffusion du rançongiciel (ransomware) WannaCry.

Attaque WannaCry: d'autres indices ciblent la Corée du Nord

Le groupe de pirates Lazarus, soupçonné d'entretenir des liens avec la Corée du Nord, est très probablement à l'origine de la cyber-attaque basée sur le virus WannaCry à l'échelle mondiale. Voilà ce qu'affirme l'éditeur américain de logiciels antivirus Symantec. Précédemment déjà, certains indices menant à Lazarus avaient été découverts, mais des experts en cyber-sécurité avaient émis des doutes à ce propos.

Symantec: 'Les cybercriminels se perfectionnent toujours plus'

L'entreprise de sécurité informatique Symantec a édité son rapport annuel, d'où il apparaît une fois encore que le ransomware progresse toujours, et qu'il y a peu de chance que votre compte mail n'ait pas présenté de fuite à un moment ou un autre.

SWIFT dénonce le manque de sécurité dans certaines banques

SWIFT, le système de messagerie financière mondiale, a admis que quelques-unes des banques connectées ont de nouveau été les victimes de cyber-attaques. Elle demande donc aux banques d'améliorer leur sécurité. Les agresseurs semblent avoir agi après avoir en février déjà fait main basse sur 81 millions de dollars à la Bangladesh Bank.

SWIFT a ignoré la sécurité bancaire des années durant

Ces dernières années, la sécurité était à peine, voire pas du tout une priorité chez SWIFT. Le système de paiements internationaux, dont le siège central se situe en Belgique, a toujours ignoré le sujet, selon un rapport de l'agence de presse Reuters.