Tout sur AVG

SentinelLabs, l'équipe 'threat research' de SentinelOne, a, à l'entendre, découvert deux sérieuses failles dans Avast et AVG. Ces bugs dans les programmes antivirus n'avaient pas été dépistés depuis dix ans et sont capables de toucher potentiellement des dizaines de millions d'utilisateurs. Jusqu'à présent, SentinelLabs n'a cependant trouvé aucune preuve d'abus.

Un proxy mal configuré a permis d'intercepter le trafic https qui transitait par un serveur d'anti-traçage d'Avast. Voilà ce qui apparaît d'un rapport du chercheur Davide Eade. Avast a reconnu le bug.