Tout sur atos origin

Le prestataire de services Atos Origin supprime Origin de son appellation et poursuivra ses activités sous la dénomination Atos. Ce changement de nom est le premier changement visible après que l'entreprise a définitivement englouti l'allemande Siemens IT Solutions & Services. Les actionnaires ont approuvé ce vendredi 1er juillet 2011 le rachat qui avait été annoncé fin 2010. Ce 4 juillet, le personnel d'Atos sera informé sur les conséquences de la nouvelle structure de l'entreprise.

Le système électronique EMCS (Excise Movement Control System), qui suit le transport entre les pays membres de l'Union européenne des marchandises soumises aux accises, comme le tabac et l'alcool notamment, ne fonctionne pas comme il devrait en Belgique. Chez nous, l'EMCS est un sous-projet du MASP, alias le Multi Annual Strategic Plan (un prolongement du PLDA, l'acronyme de 'Paperless Douane et Accises'). Ce plan pluriannuel est conçu pour harmoniser et automatiser les échanges au niveau de la douane et des accises. C'est IBM qui a décroché ce contrat-cadre. Atos Origin, qui a développé la solution ('Xsize') au niveau européen, offre aux acteurs belges actifs dans le domaine des produits soumis aux accises (fabricants de cigarettes, d'alcools et de produits pétroliers) une interface web leur permettant de relier leurs systèmes internes à l'EMCS

Le géant des services ICT Atos Origin débloque 850 millions d'euros (partiellement en actions et partiellement en espèces) pour acquérir la division ICT de Siemens, Siemens IT Solutions & Services (SIS). En échange, Siemens prend une participation de 15 pour cent dans Atos Origin pour une durée minimale de 5 ans. En outre, Atos Origin a décroché un contrat d'externalisation IT de sept ans chez Siemens, d'une valeur de quelque 5,5 milliards d'euros. Depuis des années déjà, il était évident que Siemens ne savait pas bien quoi faire avec sa division IT SIS. Après l'avoir mise en vente pendant quelque temps, l'entreprise avait décidé que l'IT était quand même importante pour le groupe Siemens, après quoi, fin 2009, l'entreprise changea à nouveau d'avis et décida de privatiser SIS.

L'entreprise de services ICT Atos Origin a enregistré au niveau mondial un recul de 3,7 pour cent de son chiffre d'affaires. Au Benelux, le recul a été sensiblement plus important avec -13,6 pour cent.