Tout sur Atos

Atos annonce trois rachats dans des secteurs différents: intelligence artificielle, protection des identités et gestion du cycle de vie de produits. L'entreprise communique également ses résultats trimestriels.

Atos ambitionne de reprendre DXC. Elle prévoit 8,2 milliards d'euros (10,1 milliards de dollars) pour ce faire, mais le projet est encore loin d'être finalisé.

Le marché belge du travail se caractérise par une forte pénurie d'informaticiens. Plus de 16.000 offres d'emploi ne trouvent pas preneur et le besoin d'experts numériques croît d'année en année. Nous avons demandé à plusieurs entreprises leur avis sur l'impact de cette pénurie. Tout en abordant les solutions possibles.

Durant la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques d'Hiver, PyeongChang a été directement visé par une cyber-attaque. Voilà qui donne à réfléchir en sachant que le principal événement sportif actuel au monde constitue une cible privilégiée pour tous les hackers russes et nord-coréens entre autres. Comment faire pour se prémunir de ce genre d'attaque? Coup d'oeil en coulisses.

Gemalto décline l'offre de reprise d'Atos d'un montant de 4,3 milliards d'euros. L'entreprise la qualifie de trop basse et affirme être mieux positionnée avec ses propres moyens pour une future croissance.

L'entreprise de sécurité numérique Gemalto va examiner l'offre qu'elle a reçue de son homologue Atos. Voilà ce qu'on a déclaré ce mardi au sein du groupe français coté à la Bourse d'Amsterdam. Il a dans ce but fait appel à des conseillers et à des banques.