Tout sur Asie

Le géant technologique américain Apple a atteint des résultats record au cours du trimestre écoulé et ce, surtout grâce à une forte demande de ses tout nouveaux iPhones durant la période des fêtes de fin d'année 2019. Voilà ce qu'a annoncé Apple à la clôture de Wall Street. Les chiffres et prévisions ont été meilleurs que ce que les analystes attendaient.

Le fabricant chinois de smartphones Xiaomi a vu son chiffre d'affaires progresser durant le trimestre écoulé, mais au rythme le plus lent depuis qu'il existe. L'entreprise espère retrouver le bon tempo avec toute une série d'appareils 5G.

L'entreprise chinoise Alibaba lance sa propre puce destinée à accélérer les travaux AI dans les centres de données et ce, même si elle proposera surtout le processeur dans ses solutions 'cloud'.

Un contrôleur américain de produits dérivés a examiné en détail la bourse bien connue des crypto-monnaies BitMEX, selon les dires d'initiés à l'agence de presse Bloomberg. D'après les rumeurs, BitMEX serait suspectée de permettre aux Américains de faire du commerce sur la plate-forme, alors qu'elle ne dispose pas d'une autorisation à cette fin.

Frederik Leys veut surtout être une source d'inspiration. Et si le mini-drone battant des ailes qu'il a inventé, devient un succès de vente, ce n'en sera que mieux. Car il est on ne peut plus honnête avec lui-même: 'Le problème, c'est qu'il n'y a provisoirement encore que peu d'applications intéressantes pour les drones.'

La firme allemande Loewe fait aveu de faillite. Elle avait encore pu redémarrer ses activités en 2013, mais à présent, elle se voit contrainte de les arrêter de nouveau.

Facebook s'attend à se voir infliger une amende d'au moins 3 milliards de dollars de la part du contrôleur américain FTC. La raison en est plusieurs scandales, dont celui de Cambridge Analytica, où le réseau social n'a pas respecté la confidentialité de ses utilisateurs.

Singapour planche sur une loi qui permettra d'exiger des "corrections" de contenus hébergés partout dans le monde. Il suffira pour cela qu'un ministre constate que des propos diffusés à Singapour sont faux et doivent être corrigés dans l'intérêt public. L'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch évoque "une attaque contre la liberté d'internet".