Tout sur Anthony Levandowski

Uber doit rendre immédiatement les fichiers confidentiels volés à la filiale de Google, Waymo. Voilà la décision prise par un juge américain dans l'affaire opposant Waymo et Uber. Le service de taxi est cependant autorisé à poursuivre son programme de développement de voitures autonomes.

Un juge de San Francisco a renvoyé aux services d'enquête fédéraux un procès intenté à l'encontre du service de taxi Uber concernant un vol de données industrielles. Ce renvoi signifie qu'une enquête criminelle pourrait être menée. Le procès a été intenté par Waymo, une entreprise soeur de la société mère de Google, Alphabet, active dans les voitures autonomes.