Tout sur Agoria

La fédération technologique Agoria lance une plate-forme permettant à des entreprises de s'échanger mutuellement des ingénieurs ou d'autres employés hautement qualifiés. Suite à la diminution de leurs activités, de nombreuses entreprises disposent actuellement d'un excédent de personnel, alors que d'autres pourraient, elles, utiliser des employés supplémentaires.

La pénurie d'informaticiens sur le marché du travail n'a jamais été aussi grande. L'économie belge aura pourtant besoin cette année de 16.000 experts numériques supplémentaires, un chiffre qui a doublé en dix ans. Pour faire face à ce problème, il est plus que jamais essentiel de conserver et de développer les bons talents. C'est l'avis de Frédérique Bruggeman (Managing Director Robert Half Belux).

G-Cloud Iaas & PaaS a été élu meilleur projet e-gouvernemental de l'année. Le gouvernement a aussi annoncé vouloir consacrer de nouveau plus d'argent à de nouveaux projets.

L'industrie technologique en Belgique créera cette année 3.000 nouveaux emplois, soit le double de ce qui était attendu. Voilà ce qu'annonce la fédération technologique Agoria ce mercredi. Et l'on prévoit une nouvelle croissance des emplois en 2017 également. "Et malgré le drame Caterpillar, nous attendons 10.000 nouveaux postes de travail d'ici 2020", déclare Marc Lambotte, CEO d'Agoria.

Le groupe NRB a trouvé un successeur à Ulrich Penzkofer. C'est en effet l'ex-directeur d'Altran qui prendra le relais à partir du 1er octobre.

Techniciens, soudeurs, électriciens, spécialistes TIC, ingénieurs : ces profils manquent sur notre marché du travail et la pénurie est encore plus criante à Bruxelles que dans le reste du pays. Une enquête menée par Agoria, la fédération de l'industrie technologique, montre que 48 % des postes vacants en Région bruxelloise ne sont pas pourvus de manière optimale après un an.